New Module

Add content here.

Quentin Chetail

Email: Quentin.Chetail@transpoco.com

Author's Posts

Gestion des styles de conduite : Quelles décisions prennent les gestionnaires ?

redigé par Quentin Chetail le 5 décembre 2018 10:12:22 GMT

Gestion des styles de conduite : Quelles décisions prennent les gestionnaires ?

Pour établir une stratégie qui prend en compte les risques associés à l’activité de leur flotte de véhicules, les gestionnaire de flotte se servent de l’analyse des styles de conduite pour établir de bonnes fondations et pour repérer les conducteurs à risque. Si cette démarche est accompagnée d’un programme de formation des conducteurs cela peut permettre de minimiser les risques d’accidents ainsi que les dépenses liées à la consommation de carburant.

Ce principe peut paraître logique pour les personnes qui connaissent le potentiel de cette démarche d’analyse de style de conduite. En toute logique des actions devraient être mises en œuvre pour améliorer la conduite au sein de l'entreprise et ainsi réduire les risques.
D'après une récente étude publiée par Fleet News (site d’information à destination des gestionnaire de flotte), il semblerait que beaucoup d'entreprises ne mettent pas de correctifs en place à la suite de l’analyse des styles de conduite au sein de leur flotte.

Bien sûr toutes les entreprises  ne sont pas à mettre au même niveau. Les employeurs de plus de 55 ans par exemples accordent moins d’importance à la gestion des styles de conduite : 54% d’entre eux ne prendront aucune action contre les comportements à risques. Il est assez intéressant de noter que les personnes entre 18 et 34 ans avec des responsabilités similaires vont au contraire agir contre ces comportements : 94% des personnes interrogées contrôle les styles de conduite au sein de leur flotte.
D'après la même étude, 63% des personnes interrogées sont plus inquiètes par les possibles risques de sécurité informatique lié à l'utilisation d'outils Télématiques que par les comportements à risque sur la route.

D'autres recherches publiés par les université de Lisbonne et Coïmbre se concentrent elles sur les résultats fournis par les entreprises qui proposent une analyse des styles de conduite en temps réel. L’étude publiée en 2017 prend pour cible les entreprises de bus de transports en commun, et les comportements  inefficaces voire dangereux, des départs brusques aux dépassements de vitesses.

Cette étude comportait 3 phases, pendant la première et la troisième les conducteurs recevaient en temps réel des commentaires sur leur conduite, pendant la deuxième phase les conducteurs ne recevaient pas de commentaire.

D'après l’étude, l’entreprise de bus a profité des commentaires, les conducteurs modifiant leur conduite en fonction des commentaires, là où les événements de conduite à risque étaient plus fréquents en l’absence de commentaire. Pendant la troisième phase les comportements à risque se retrouvaient à nouveau réduits en présence de commentaires.
Cette étude montre donc que, lorsque réalisée de manière intelligente, la gestion des styles de conduite permet aux entreprises de sécuriser et de réduire la consommation de carburant de leur flotte de véhicules si les conducteurs acceptent la critique et adoptent les comportements suggérés.

Gestion des styles de conduite : Quelles décisions prennent les gestionnaires ?

En savoir plus

Catégories : style de conduite, Sécurité, entretien, budget du véhicule, conduite en toute sécurité, consommation de carburant

Les 6 meilleures situations pour former vos conducteurs

redigé par Quentin Chetail le 9 octobre 2018 07:38:00 BST

Les 6 meilleures situations pour former vos conducteurs

Si vous commandez une flotte de véhicule, vous connaissez l’importance de la formation de vos conducteurs pour rendre votre flotte sûre et efficace.

La formation régulière des conducteurs est une promesse de sécurité au sein de votre flotte, vos conducteurs pouvant par exemple devenir plus à même de détecter des problèmes de maintenance. Toutefois, ces sessions de formation peuvent aussi leur permettre d’adopter une attitude de travail plus responsable et plus économe.

 

Toutefois une question se pose : Quel est le meilleur moment pour former vos conducteurs ?

 

D'après un article publié par Fleet News (Fleet News est un site d’information qui s’adresse aux gestionnaires de flottes britanniques), article qui a été préparé en collaboration avec des experts de l’entreprise AA Drivetech (AA Drivetech propose des cours de sensibilisation pour les conducteurs britanniques), il existe 6 situations pendant lesquelles la sensibilisation des conducteurs prend tout son sens :


N°1 - Lors de l’embauche :

La formation des nouveaux employés leur permet de commencer leur contrat avec de bonnes bases, leur communiquant les attentes en matière de conduite. Repousser la formation à plus tard pourrait être interprété comme une forme de critique. Dans certains cas les experts vont plus loin, et conseillent de tester les compétences de conduite des employés potentiels soit pour permettre de déterminer leur embauche ou non, ou alors pour préparer une formation adaptée à ces futurs employés. 

Une formation similaire peut être proposée pour une reprise de travail après des arrêts de travail de longue durée, ou lors d’un changement de poste.

 

N°2 - Après une collision :

Fournir une formation à un conducteur qui a été impliqué dans un accident est bénéfique pour plusieurs raisons : identifier les causes de l’accident pour éviter un accident semblablemais aussi selon les experts, pour préparer le conducteur à reprendre la conduite, si l’expérience vécue a laissé ses marques sur le conducteur accidenté.

 

N°3 - Après l’acquisition de nouveaux véhicules :

Bien qu’il soit facile pour les conducteurs de changer de véhicule, même le plus expérimenté des conducteurs devrait avoir une démonstration. Cette pratique n’est pas très commune dans les entreprises, mais d’après les experts, permettre aux conducteurs de se familiariser avec le véhicule permettrait, au même titre que des formations sur les manœuvres, de réduire les collisions à basse vitesse.


N°4 - Lors de l’utilisation de nouvelles technologies :

Le nombre de véhicules hybrides et électriques est en augmentation sur le réseau routier, ce type de véhicule ne se comporte pas comme ceux plus communs sur nos routes. Il serait donc justifié de permettre aux conducteurs de se familiariser avec ces véhicules pour éviter tout problème lors de leur conduite.


N°5 - Après une évaluation de la conduite :

Des évaluations régulières de la conduite permettent de maintenir un certain niveau de performance au sein de la flotte de véhicule. Ces évaluations permettent de définir une base commune pour tous les conducteurs de la flotte. Pour pouvoir profiter au maximum des contrôles d’aptitude, des objectifs précis sont à définir.


N°6 - Avec un conducteur à risque :

Un conducteur peut être identifié comme à risque pour plusieurs raisons

  • nombreux accidents,
  • ancienneté,
  • retraits de points sur le permis,
  • attitude,
  • ou même l’analyse des données de conduite du conducteur.
Tous ces éléments peuvent faire l’objet de formations ayant pour objectif de corriger ces défauts.

 

Gestion des conducteurs : 4 enjeux auxquels les gestionnaires de flotte sont confrontés

En savoir plus

Catégories : formation, conducteur

Comment la réorganisation de votre flotte va rendre votre flotte plus efficace ?

redigé par Quentin Chetail le 4 octobre 2018 07:56:00 BST

Comment la réorganisation de votre flotte va rendre votre flotte plus efficace ?

La redéfinition d'une stratégie est une action envisagée le plus souvent lors de l'atteinte d'objectifs ou de caps par l'entreprise, un exemple pourrait être le rachat d'une entreprise.
Certaines entreprises s'attachent à leurs vieilles habitudes, mais le fait est que de nos jours elles doivent se donner les moyens de rester compétitives par rapport à leur concurrence, et cela s'applique aussi à leur flotte de véhicules.
La gestion de flotte de véhicules demande une réflexion régulière sur la stratégie adoptée : si la stratégie est de baisser les coûts de fonctionnement de la flotte. Vous devez vous assurer que cette stratégie est efficace, l'adapter si elle ne fonctionne pas, mais aussi l'adapter pour pouvoir répondre aux demandes de vos clients.

 

Dans la suite de cet article nous allons vous présenter quelques avantages apportés par une réflexion sur la façon de gérer votre flotte de véhicules.

 

N°1 Restructuration et redimensionnement de votre flotte :


Vous vous êtes toujours servi du nombre de véhicules que vous pensiez adéquat pour répondre à la demande. Mais avez-vous eu l'occasion d'examiner de plus près la situation, avez-vous eu l'occasion de réfléchir à d'éventuels changements à apporter ? 
L'optimisation de votre flotte ne repose pas seulement dans le nombre de véhicules à disposition mais aussi dans la manière dont ces véhicules sont utilisés. La simple suppression de véhicules ne mène pas systématiquement à des économies. Peut-être devriez-vous vérifier si des changements peuvent être apportés à leur usage, disponibilité, et nombre de conducteur par véhicule. Vous pouvez retrouver plus d'informations dans notre article sur ce sujet.

 

N°2 Vérifiez vos démarches d'acquisition :

Vous payez sûrement à intervalles réguliers un service ou des produits à un prix fixe, un prix défini par un fournisseur. S'il est possible réduire les dépenses en changeant de comportement aussi bien en adoptant une conduite plus économique en carburant qu'en prenant en compte les capacités du véhicule pour éviter une usure prématurée du véhicule, 
Il est aussi possible de faire des économies en vérifiant que le prix que vous payez pour un produit ou un bien correspond bien à la valeur sur le marché. Pour ce faire il convient donc de faire jouer la concurrence pour un bien ou service. L'idée est de vérifier s'il est possible de payer moins cher le même produit ou un meilleur produit correspondant à vos besoins.

 

N°3 Évaluez votre politique de remplacement :

Le remplacement est la dernière étape de la vie d'un véhicule au sein de votre flotte, mais toute la procédure derrière cette action mérite une attention particulière et ne doit pas être décidée à la dernière minute. Il peut en effet être intéressant de définir un plan de remplacement applicable à tous les véhicules au préalable. Ce plan pourrait lister les différentes étapes du processus de remplacement, mais aussi donner une estimation du coût de la procédure.

Qu'importe l'aspect de votre flotte que vous souhaitez revoir, nous vous encourageons à le faire, tout particulièrement si vous n'êtes pas satisfait avec l'état actuel de votre entreprise
Notre solution de gestion de flotte : SynX peut être votre alliée dans cette démarche, en effet si vous avez une vision globale de votre flotte, cela peut vous aider à développer des stratégies efficaces.

Comment la réorganisation de votre flotte va rendre votre flotte plus efficace ?

En savoir plus

Catégories : style de conduite, fournisseurs, optimisation d'une flotte, consommation de carburant, réduction des coûts, sous-traitant

Externalisation : Vous avez choisi votre sous-traitant. Et après ?

redigé par Quentin Chetail le 2 octobre 2018 08:03:00 BST

Externalisation : Vous avez choisi votre sous-traitant. Et après ?

Peu importe le service requis, choisir le sous-traitant parfait n'est pas chose aisée. Ceux responsables de cette tâche au sein d'une flotte, doivent trouver un compromis entre les besoins de la flotte, de l'entreprise et des conducteurs, tout cela à un prix le plus bas possible. Le prix n'est pas le seul facteur à prendre en compte lors de la sélection d'un nouveau sous-traitant, il ne doit pas éclipser les autres facteurs.

Vous venez de choisir votre solution, vous avez réfléchi aux meilleurs choix qui s'offraient à vous, et vous avez choisi l'option qui s'imposait comme LA solution à votre problème, et après ?

Vous pouvez penser qu'une fois votre sous-traitant choisi votre problème aura trouvé sa solution. La sélection du sous-traitant fait partie des premiers pas de votre relation avec ce tiers, dans les faits il vous faudra garder un œil sur vos sous-traitants, réaliser des évaluations à intervalles réguliers pour vérifier qu'ils soient en accord avec vos attentes, vos équipes et le budget de votre entreprise.

Quels sont les ressources dont vous pouvez vous servir pour évaluer le travail et la valeur apportée par vos sous-traitant ? 


  1. Utilisez un système capable de quantifier vos dépenses : 
    Que vous ayez récemment changé de fournisseur ou que vous commenciez une relation commerciale avec un sous-traitant, il est important de pouvoir quantifier la valeur apportée par l'intervention d'un tiers, dans le cas du sous-traitant, il est important de voir comment le véhicule se comporte après l'intervention de ce dernier. Cela permettra de vous aider à estimer la qualité de la prestation.

  2. Gardez une conversation régulière avec votre fournisseur et évaluez le processus entier : 
    En effet il est important de vérifier non seulement la qualité du service fourni, mais aussi la qualité de prestations des divers intervenants amenés à intervenir sur votre flotte de véhicules. 
    Vérifiez aussi que vous êtes satisfait de la qualité de la prestation. Si un problème survient soyez sûr de faire remonter l'information le plus tôt possible. Cela vous permettra aussi de vérifier comment les différents fournisseurs répondent à une même situation.

  3. Émettez des exigences sur les échéances de votre fournisseur : 
    Vérifiez à intervalles réguliers si des améliorations ont été apportées aux services proposés. Vous pouvez même proposer une sorte de test à votre fournisseur pour évaluer les performances de votre fournisseur : par exemple donnez lui deux mois pour atteindre un objectif défini, ce qui permettra pour le sous-traitant de gagner votre confiance dans cette relation.

  4. Demandez leur avis à vos conducteurs :
    Si tout ne se passe pas comme prévu, vous aurez sûrement des signalements de la part de vos conducteurs étant donné qu'ils sont les premiers à faire l'expérience d'un mauvais entretien des véhicules. Ceci-dit même si les interventions se passent comme prévues vous pouvez aussi leur demander leur avis sur les interventions réalisées, ce qui vous permettra d'avoir un avis éclairé sur la qualité des interventions.

Externalisation : vous avez choisi votre sous-traitant. Et après ?

En savoir plus

Catégories : fournisseurs, maintenance de flotte, Gestion de flotte, sous-traitant

La gestion de flottes de A à Z : C pour Conducteurs

redigé par Quentin Chetail le 27 septembre 2018 08:11:00 BST

La gestion de Flotte de A à Z : C pour Conducteur

Dans notre série alphabétique, il y a un sujet que beaucoup sous-estiment, mais qui s’avère être une pièce importante du fonctionnement de l’entreprise. Dans cette article nous aborderons le sujet des conducteurs, qui sont indispensables au bon fonctionnement de votre flotte de véhicules, même s’il est fort probable que cela soit amené à changer dans un futur proche.

Commençons donc avec le point de vue d’un gestionnaire de flottes, à ses yeux les “conducteurs” ne sont pas seulement des professionnels de la conduite, mais aussi des employés de l’entreprise qui ont besoin d’un véhicule pour effectuer les différentes tâches qui composent leur emploi.

De fait, pour les entreprises disposant d’employés conduisants pour réaliser leur travail, il peut s’avérer difficile de s’assurer que tous les employés soient préparés adéquatement à la conduite. Il peut donc être une bonne idée de vérifier l’expérience de conduite professionnelle, mais aussi personnelle, et ainsi de pouvoir préparer efficacement les conducteurs à la conduite en entreprise.

La préparation des conducteurs commence pendant la phase de recrutement, ce qui permet de vérifier que le conducteur est suffisamment qualifié pour la conduite. La formation du conducteur continue après l’embauche avec des contrôles réguliers visant à rappeler les bases d’une conduite sûre et la bonne utilisation du matériel à disposition dans le véhicule.

La préparation des conducteurs ne s’arrête pas là. En effet, les conducteurs doivent être tenu informés vis à vis des procédures de rapports internes et externes. Si des procédures spécifiques sont à appliquer au sein de l’entreprise, les conducteurs doivent être familiarisés à ces démarchesIl est aussi important de rappeler aux conducteurs comment leur conduite sur la route se reflète sur la flotte et l’entrepriseUn style de conduite sûr et économe doit être encouragé et être intégré à un processus de notation des conducteurs, incluant un rapport détaillé et une formation continue, de manière à voir les problèmes réglés et les conducteurs supportés en tant qu’employés.

La gestion et la formation des conducteurs faisant partie d’une flotte de véhicules rendent les routes plus sûres et permettent de faire des économies sur les coûts de l’entreprise. Pour mettre ces mesures en pratique l’importance de la communication doit être mis en avant. Si vous attendez rigueur et préparation de la part de vos conducteurs vous devriez donc mettre à disposition les moyens nécessairesLes retours de conducteurs vous permettront d’avoir un indicateur sur le niveau de formation nécessaire.

Toutes les entreprises sont différentes, mais la mise en place de priorités et l’apport de réponses aux besoins des conducteurs sont des étapes nécessaires à une flotte de véhicules accomplie.

New call-to-action

En savoir plus

Catégories : style de conduite, conducteurs, Economies, Véhicules autonomes, Véhicules, consommation de carburant

Véhicules autonomes : Qui est responsable en cas d'accident ?

redigé par Quentin Chetail le 20 septembre 2018 10:51:55 BST

Véhicules autonomes : Qui est responsable en cas d'accident ?

Il y a dix ans les premières expériences de Google, suivies par celles de Tesla quelques années plus tard, faisaient voir le jour aux véhicules autonomes.

Depuis, les véhicules autonomes ont très souvent été les vedettes des salons et événements du secteur Automobile.
Il apparaît donc de plus en plus évident que ces véhicules joueront un rôle important, non seulement chez les particuliers, mais aussi dans les flottes de véhicules des professionnels. Les véhicules autonomes offrent de nombreux avantages, en effet ces véhicules seraient en mesure de garantir la sécurité des usagers en éliminant le facteur humain des accidents de la route. Une recherche menée par le Département des Transports des États-Unis, sur la période de 2005 à 2007,  a ainsi démontré que dans 94% des accidents la faute revenait au conducteur du véhicule.

Cette Technologie établit les pré-requis nécessaires à un système routier plus sûr non seulement pour les particuliers, mais aussi les flottes de véhicules. En effet dans leurs recherches sur les véhicules autonomes, les entreprises comme Tesla et Otto ont trouvé un intérêt pour le développement de véhicules de fret autonomes, qui seront utiles aux professionnels.

Pour s’adapter aux avancées apportées par la Technologie, la Loi encadrant les véhicules autonomes sera amenée à changer, ces changements devront répondre à la question de la responsabilité en cas d’un accident.
La loi concernant la responsabilité des véhicules autonomes est en pleine évolution, l’objectif recherché est de réussir à déterminer qui serait responsable en cas d’accident causé par un véhicule autonome sur une personne physique ou sur des biens matériels.


Actuellement, dans la théorie, la responsabilité des véhicules autonomes, est principalement attribuée à la technologie elle-même et non au conducteur du véhicule. Il existe donc un vide juridique en ce qui concerne la Responsabilité en cas d’accident impliquant un véhicule autonome, un vide qui confirme le besoin d’une loi capable de répondre à la mise en place des véhicules autonomes.

Certains scénarios pourraient tenir pour responsable plusieurs acteurs, tous ces acteurs ayant un degré de responsabilité plus ou moins élevé. Parmi ces acteurs se trouveraient les constructeurs de voiture, de composant, de développeur d’IA, et selon le degré d’autonomie du véhicule, le conducteur pourrait être tenu pour responsable.
La réponse à la question “qui est responsable en cas d’accident” dépendra donc des actions enregistrées par le véhicule.

Ce nouveau mode de transport est un premier pas vers un changement de façon de travailler pour les professionnels se servant de flottes. Si la conformité n’est pas un problème pour la plupart des entreprises modernes gérant des véhicules, seuls l’avenir connait le futur des véhicules autonomes.

CTA eBook "Comment prévenir les accidents routiers professionnels ?"

En savoir plus

Catégories : assurance, facteurs de risque des accidents, responsabilités, futur, Véhicules autonomes

La gestion de flottes de A à Z : B pour Bonnes Pratiques

redigé par Quentin Chetail le 18 septembre 2018 10:14:03 BST

régulations à respecter

Nous considérons que les Bonnes Pratiques est assez importante pour figurer dans notre série d’articles intitulé La gestion de flottes de A à ZBien sûr ce raisonnement s’applique à toutes les entreprises, mais nous nous concentrerons principalement sur les activités en rapport avec la gestion de flottes et les véhicules.

Nous employons le terme de bonnes pratiques, mais nous pourrions tout aussi bien employer le terme de Conformité, pour être en conformité toutes les entreprises doivent donc respecter, les règles, les politiques, les usages et les lois.

 

Maintenance de flottes :
Gardez vos véhicules en état de circuler en toute sécuritéD'après la législation, les entreprises peuvent être tenues pour responsable en cas d’accidents de la route. S’il est démontré que le véhicule de l'entreprise impliqué dans l’accident avait un manque d’entretien, celle-ci peut se voir lourdement sanctionnéeUne bonne pratique peut être établie à base d’entretiens réguliers et de l’établissement d’un carnet de suivi.

 

Heures de conduite :
Il y a des règles établies qui définissent le temps qu’un conducteur peut passer sur la route, ainsi que les temps de pause obligatoires. Les heures de conduites définies par la Loi ne peuvent être dépassées, et le Code de la Route doit être respecté, les entreprises peuvent être tenues pour responsables en cas de manquement d’un de leur employé.

 

Droit du travail :
Toutes les entreprises se doivent de fournir un environnement sûr à leur employés. Par extension cela s’applique aux véhicules d’une Flotte.
En France la Loi permet aux employés se sentant menacés, par un " danger grave et imminent pour sa vie ou sa santé “ leur environnement de travail, d’exercer leur droit de retrait. Il est fondé sur l'article L. 4131-1 du Code du travail pour les salariés et sur l'article 5-6 du décret n°82-453 du 28 mai 1982 pour les fonctionnaires. Pour exercer son droit de retrait il suffit que le salarié ait pu raisonnablement croire à l’existence d’un danger. L'exercice du droit de retrait n'entraîne ni sanction, ni retenue sur salaire (contrairement sûr ce point au droit de grève) ; il peut néanmoins faire l'objet d'une retenue sur salaire si le salarié n'a pas un motif raisonnable de penser que la situation présente un danger.

 

Véhicules de fonction :
Si vos conducteurs peuvent se servir de leur véhicule en dehors de leurs horaires de travail pour un usage personnel, il s'agit donc d'un véhicule de fonction, cela implique la tenue d’un carnet de bord consignant le kilométrage et les informations relatives aux déplacements.
Un manquement à cette obligation pourrait entraîner des conséquences financières.

 

Formation des conducteurs :
Il est aussi important pour l’entreprise de s’assurer que les conducteurs employés ont en leur possession les différents permis nécessaires à l’exercice de leur fonction. Il peut aussi être intéressant d’établir une surveillance de leur conduite
 de sorte à prévenir des risques d’une conduite hasardeuse. Une formation continue devrait aussi leur rappeler l’importance de garder un environnement de travail sécurisé (dans ce cas il s’agit de leur véhicule). 

 Créez votre charte de véhicules et rendez visible vos bonnes pratiques

En savoir plus

Catégories : gestion de flotte efficace, conformité, charte de véhicules

Que faire pour éviter de recevoir 42 contraventions pour excès de vitesse ?

redigé par Quentin Chetail le 13 septembre 2018 09:49:37 BST

Que faire pour éviter de recevoir 42 contraventions pour excès de vitesse ?

Mettez vous à la place d’un gestionnaire de flotte de véhicule, pour beaucoup de nos lecteurs cette situation est leur quotidien. Maintenant posez-vous la question que se passerait-il si l’un de vos conducteurs récoltait 42 amendes pour excès de vitesse à la suite ?

Vous pensez sûrement que cette situation relève de la fiction, cependant cette situation a tout du réel.

Heimo Wallner est un boulanger Autrichien qui oeuvre dans Klagenfurt. Ce dernier s’est vu condamné à payer 3000€ d’amendes pour excès de vitesse, sur la même route, 42 fois d’affilé, par le même radar, alors qu’il rentrait chez lui  vers 3 heures du matin après avoir fini sa journée de travail.

Le radar était équipé d’une nouvelle caméra infrarouge n’émettant pas de lumière lors de la prise de photographie, le boulanger n'a pas remarqué les déclenchements de l'appareil.
D’après le contrevenant ces amendes se sont accumulées car il n’avait pas vu la signalisation indiquant une limite de vitesse à 30 km/h sur cette route, et il conduisait donc à 50 km/h.

S’ajoute à ça que Monsieur Wallner a reçu sa première contravention en Mai et a donc réalisé à ce moment là que de nombreuses autres suivraient, une fois arrivées un total de 42 contraventions attendaient d’être réglées par le contrevenant.

Au final Monsieur Wallner a renoncé à contester les différentes contraventions, pour ce faire il aurait eu besoin de lancer 42 procédures différentes.

Il a cependant réussi à obtenir une réduction de 300€, mais a quand même dû renoncer à ses plans de vacances.

 

Même si cette anecdote fait sourire, personne ne souhaite voir un conducteur de son entreprise rivaliser avec Monsieur Wallner. Il est assez commun que des conducteurs reçoivent des contraventions mais fort heureusement rien de cette ampleur.

Il est important de noter les particularités de cette affaire pour en tirer des leçons :

  • Ce conducteur conduisait en excès de vitesse et a continué jusqu'à la réception de la première contravention.
  • Il a réalisé seulement un mois plus tard, avec l'arrivée de la première contravention, que son comportement avait eu pour conséquence une pénalité.
  • Cette contravention lui a fait réaliser que ce n'était que la première d'une longue liste.

 

Quels seraient les coûts en termes de sécurité, conformité, pénalités et réputation pour votre entreprise dans cette situationNous sommes sûrs que vous ne souhaitez pas attendre la première contravention pour commencer à surveiller le style de conduite de vos conducteurs, et les forcer à adopter une conduite responsable ...

New call-to-action

En savoir plus

Catégories : gestionnaires de flotte, contravention, excès de vitesse, bons réflexes, réduction des coûts

La Conduite agressive a un impact sur la qualité de l'air

redigé par Quentin Chetail le 11 septembre 2018 11:09:46 BST

pollution

 

Une étude récente confirme l’impact de la conduite agressive sur les émissions de véhicules, et donc sur la qualité de l’air.

C’est ce que Emissions Analytics (Emissions Analytics est une entreprise Britannique étudiant les émissions de véhicules en cas de conduite réaliste) a pu conclure de ses recherches, qui montrent que les émissions de particules sont 35% plus importantes dans un environnement urbain avec un style de conduite agressif, et ces émissions sont 5 fois plus importantes sur autoroute d’après les tests réalisés.
La publication de cette étude fait écho à l’annonce par le gouvernement Britannique de l’ambitieux programme  “Road to Zero”, dont le but est de créer une stratégie visant à abaisser les émissions de véhicules à zéro d’ici 2040.

Emissions Analytics avait initié en 2016 le projet  EQUA Index, ce projet a pour objectif de fournir une vision honnête et compréhensible par tous des performances réelles des véhicules, de la consommation de carburant à l'impact du véhicule sur la qualité de l'air.
Ce projet est une réponse aux organismes indépendants qui demandaient accès à ces informations.

Pour répondre à cette demande, de nouveaux tests ont été développés, ils sont plus éprouvants pour les véhicules de part leur durée mais aussi de part la difficulté des conditions des tests qui incluent des conditions de conduite agressives.

La recherche menée par Emissions Analytics montre que la conséquence d’un démarrage à froid sur les moteurs Euro 6 diesels, qu’ils aient été testé en conditions de conduite réelles ou non, est que les émissions de Nox (oxydes d’azotes) sont 2.8 fois supérieures à la normale.
Pendant la régénération du filtre à particule, les émissions de Nox sont 3.3 fois supérieures aux émissions d’un véhicule semi-automatique sans régénération de filtre. 

Emissions Analytics affirme que ces résultats sont importants pour les villes, les constructeurs et pour les législateurs. Ces dernières ont en effet besoin de connaître les émissions des véhicules les plus récents.
Pour les constructeurs, il est important de quantifier les risques d’émissions élevées en cas de styles de conduite inhabituels. Pour les législateurs il est important de prendre en compte les données apportées par la recherche, et ce dans le but de déterminer si les lois actuelles sont suffisantes.

Faites des économies de carburant avec notre guide !

En savoir plus

Catégories : pollution, style de conduite, consommation de carburant, recherche automobile, bons réflexes

La gestion de flottes de A à Z : A pour Accéleration

redigé par Quentin Chetail le 6 septembre 2018 09:03:00 BST

Abstract speed

Cet article est le premier d’une série se basant sur l’alphabet pour faire découvrir d’importants aspects de la gestion de flottes. 

L’idée derrière cette série est qu’avec l’aide de l’alphabet nous pourrons vous offrir une vision globale de la gestion de flottes.

Idéalement cette série vous fournira un glossaire utile à la gestion de flottes, bien évidemment nous apprécions vos retours. Si vous souhaitez faire une suggestion pour un ajout à ce glossaire nous nous ferons un plaisir d’étudier le sujet pour vous.

L’alphabet commence avec la lettre A, démarrons donc avec Accélération.


“A” pour accélération, mais qu’est-ce qu’une accélération ?

Le mot Accélération fait littéralement référence à une augmentation de vitesse, nous nous en servons le plus souvent pour les moyens de locomotion.
L’opposé d’Accélération est la décélération, qui décrit la réduction de vitesse d’un objet.

Une accélération n’est pas forcément négative, il est en effet naturel d’accélérer en conduisant.
Mais il est important de rappeler que les
accélérations brusques et les dépassements des limitations de vitesse sont considérés comme des comportements de conduite agressifs qui peuvent mener à des accidents et collisions, ces comportements sont donc à éviter.

Les dépassements de vitesse, reste l’une des principales cause d’accident de la route entraînant blessés et décès.

Les accélérations peuvent aussi affecter la manière dont vous allez négocier un virage.
Prendre un virage nécessite une accélération, et même si les conducteurs les plus expérimentés ne perçoivent pas forcément un virage comme dangereux, tout dépend de la façon dont le virage est négocié.

Le conducteur accélère-t-il au bon moment ? s’adapte-t-il à la configuration de la route ? est-ce que l’accélération est bien dosée ? (Toutes ces conditions sont à prendre en compte)


Comment est-ce que l’Accélération impacte votre flotte de véhicules ?

Comme nous l’avons mentionné précédemment, l’Accélération fait partie intégrante de la conduite.
Avec une conduite plus souple, les accélérations et décélération sont faites de manière progressive,
et les virages sont pris de manière sûre (les experts conseillent de freiner et de décélérer progressivement avant le virage, et d’attendre la fin du virage pour accélérer à nouveau).

Même les plus expérimentés des conducteurs peuvent avoir une conduite dangereuse incluant virages serrés et accélération brusques.

Ces événements indiquent une conduite à risque de la part du conducteur, conduite qui peut augmenter les probabilités d’accident.

Ce style de conduite n’est pas mauvais seulement pour la sécurité, il influe aussi sur la consommation de carburant et sur l’état du véhicule.

Tourner le dos à une conduite fluide consomme donc plus de carburant, et augmente l’usure du véhicule.

Les freinages nécessaires aux véhicules qui se déplacent à grande vitesse, outre le fait qu’ils soient à risques, ils peuvent aussi endommager le véhicule.
Une conduite à grande vitesse n’est pas forcément synonyme d’accident, mais peut résulter en une augmentation des dépenses si vos conducteurs récoltent des contraventions.


Comment limiter les Accélérations ?

Comme mentionné précédemment, une accélération n’est pas forcément une mauvaise chose, mais comme beaucoup de choses, avec excès et sans discipline, les accélération peuvent basculer du côté des mauvaise habitudes.

Pour rendre votre flotte de véhicule sûre, les accélérations brusques et les dépassements de limitations sont à minimiser.
Cela permettrait  dans les faits de réduire les accidents, réduire les contraventions et aussi de réduire la consommation de carburant.

Une formation continue  peut aider les conducteurs à garder de bonne habitudes. Cette démarche peut être soutenue par une application de surveillance du style de conduite, capable de détecter les accélérations rapides et les virages brusques, et capable de garder les lieux de ces événements en mémoire.

Evitez que les accélérations de vos conducteurs entraînent des infractions

En savoir plus

Catégories : style de conduite, formation, excès de vitesse, facteurs de risque des accidents, sécurité au travail, réduction des coûts

À propos de notre blog

Bienvenue sur notre blog !

Vous trouverez ici nos derniers articles et de nombreux conseils en matière de gestion de flotte : gestion de carburant, sécurité, entretien de vos véhicules et bien plus !

Abonnez-vous gratuitement pour recevoir nos derniers articles et n’hésitez pas à donner votre avis en commentaire !

Abonnez-vous pour recevoir nos derniers articles

Essai gratuit - gestion de flotte

Derniers articles

 

 

  Optimisation de votre flotte - telecharger