New Module

Add content here.

Propriétaire ou locataire de sa flotte de véhicules ? On vous explique les tendances

redigé par Mark Lépine le 18 octobre 2018 08:56:00 BST

Propriétaire de flotte ou utilisation de la flotte que va nous apporter le futur

En ce qui concerne les futurs modèles de gestion de flotte et de transport, les experts prédisent que l’accent sera mis sur la location des véhicules de flotte plutôt que sur la propriété de ceux-ci, ce qui entraînera une évolution en faveur de solutions de mobilité consommées en tant que services (MaaS).

Le concept est de proposer des solutions de mobilité sur mesure à la fois pour les besoins de déplacement des entreprises, mais aussi des utilisateurs finaux.

 

La montée des technologies des véhicules autonomes est responsable de la perturbation des flottes de manière générale :

  • Depuis les années 50 où les voitures n'étaient pas aussi accessibles, il y a eu une augmentation certaine du nombre de véhicules. Toutefois, depuis 2016, nous avons atteint un seuil et le nombre de propriétaire de véhicules commence même à chuter peu à peu.

 

  • Avec les innovations technologiques qui se passent en ce moment, nous sommes peu à peu en train de nous éloigner de cette aire de possession de véhicules. Mais cela ne veut pas dire que les véhicules ne sont pas la clef de la mobilité dans une entreprise, nous disons seulement que votre entreprise ne sera pas forcément propriétaire de ses véhicules.

 

  • Selon des chiffres de KPMG’s Mobility 2030, le nombre de jeunes qui cherchent à avoir le permis de conduire entre 17 et 20 ans est passé de 50% à un petit 33% en Angleterre. Pourtant le nombre de kilomètres parcourus par personne reste plus ou moins identique : c’est le kilométrage passager. Le covoiturage prend de l'ampleur.

 

Peu à peu, l’utilisation réglementée des véhicules par les entreprises permet à ceux qui conduisent au travail d'être en sécurité. 

Ceci explique aussi le développement de technologies pour toujours augmenter leur sécurité  et la course vers des véhicules autonomes qui, dans un futur idéal, seront également une manière certaine d’économiser.

4 façons dont la gestion du style de conduite peut faire la différence pour votre flotte

En savoir plus

Catégories : proprietaire de vehicule, Economies sur gestion de flotte, vehicule autonome, Véhicules autonomes, risque routier professionnel

Pourquoi opter pour un essai gratuit pour une solution de gestion de flotte de véhicules ?

redigé par Mark Lépine le 16 octobre 2018 08:36:00 BST

Pourquoi opter pour un essai gratuit pour une solution de gestion de flotte de vehicules?

Un essai gratuit c’est quoi exactement ? C’est avoir un produit ou un regroupement de produits gratuits pour une durée limitée. Un essai gratuit permet d'être plus proche d’une entreprise dans le sens où vous avez l’opportunité de comprendre un produit sans engagement de votre part, et donc sans perdre d’argent.


Mais pourquoi pour une solution de gestion de flotte ?

 Déjà, avec le document unique d'évaluation des risques professionnels obligatoire, il est important de savoir se remettre en question et de voir si vos méthodes de maintenance de flotte sont efficaces. C’est primordial d’avoir un système permettant de garder des informations sur l'activité et la bonne forme de votre flotte.  

Ensuite une solution de gestion de flotte ce n’est pas seulement de la maintenance mais également du tracking, de l’optimisation de tournées, des économies sur le coût de total de vos véhicules (TCO)…  

Nous sommes prêts à parier qu’après un essai gratuit, que ce soit d’un système de maintenance et/ou de gestion de véhicules, vous ne pourrez plus vous en passer.

 

Donc voici une liste de 5 raisons pour lesquelles vous devriez réclamer un essai gratuit : 

 

#1 C’est sans risques.

Sans engagement et sans risques, les essais gratuits de systèmes de gestion de flotte vous permettent de vous familiariser avec la technologie et en tester les limites et le potentiel.

Vous pourriez presque immédiatement savoir si cela vous convient sans prendre de risques financiers.

 

#2 C’est également une vue d’ensemble de vos véhicules.

Un des gros avantages d’une solution est la visibilité qu’elle offre en termes de maintenance comme en gestion de performance. Vous voyez tout : les véhicules, les opérations en cours, les rapports personnalisés... Vous verrez à quel point c’est simple et que c’est quelque chose d’impossible à faire de manière manuelle.

 

#3 Une experience sans papier

Vous avez peut-être entendu parler des méthodes digitales pour gérer les flottes ou des inspections de maintenance ou des vérifications de véhicules. Si vous commencez un essai gratuit, vous pouvez réellement voir comment cela fonctionne, avec des économies énormes en termes de temps, d'administration et d'espace d'archivage.

 

#4 Pouvoir comprendre vos besoins au fur et à mesure

Si vous avez l’occasion de commencer un essai gratuit pour une solution de gestion de flotte, pendant qu’il est actif vous devriez voir si vous avez accès à d’autres fonctionnalités, peut être même celles non spécifiées dans le pack d’essai gratuit. Les experts de flotte qui ont créer le pack peuvent vous aider avec cela et vous accompagner dans la compréhension du système.

Si vous voulez voir tous les avantages d’un système tel que celui ci, ou simplement un système de maintenance de véhicule sans tracking, vous avez la possibilité de commencer un essai gratuit de notre solution de gestion de flotte ou essayer notre système de maintenance.

 

Essai Gratuit Maintenance

En savoir plus

Catégories : planification de la maintenance, carnet de suivi, essai gratuit, gestion de flotte efficace, Economies sur gestion de flotte

La gestion de flotte de A à Z : D pour Défaillances

redigé par Mark Lépine le 11 octobre 2018 08:46:00 BST

La gestion de flotte de A à Z: D pour Défaillances

Dans notre liste alphabétique de sujets relatifs aux solutions de gestions de flotte et de trajets au travail (qui a bien évidemment commencé par la lettre “A”), il y en a bien un dont on nous parle souvent : D pour les défaillances.

 

La panne d’un véhicule dans le domaine du travail est probablement un des événements les plus ennuyeux et stressants pour tout gestionnaire de flotte. Pourtant il y a des erreurs qui sont évitables et qui sont responsables des défaillances.

 

Quelles sont ces erreurs et que se passe-t-il lorsqu’un véhicule de flotte a un problème ?

 

Voici 3 situations : 

 

#1 Il y a des problèmes inévitables

Mais il y a aussi des attitudes à adopter pour diminuer le risque de défaillances liées aux véhicules.

“Mieux vaut prévenir que guérir”. En d’autres termes, il est important de garder vos véhicules dans le meilleur état possible pour garder un fonctionnement optimal.

Il est important d’effectuer un check-up des véhicules d’une flotte mais également mettre en place des procédures lorsqu’il y a une défaillance (personne à appeler, garage à utiliser etc..). Ceci garde une flotte efficace, indépendante et effective.

 

#2 Rester efficace même en cas de panne.

Avez vous déjà reçu un appel d’Amazon disant que vous allez pas pouvoir recevoir votre colis à temps à cause d’une défaillance ? Nous non plus.

Faites attention à bien anticiper une panne ou une absence de véhicule, voire même une collision ! Regardez les assurances, certaines proposent un bon programme de remplacement qui vous permettra de mieux gérer une urgence. Rappelez-vous :plus longtemps votre véhicule est hors service, plus longtemps ça affecte votre activité

 

#3 La prévention de tous points de vue.

Il est important de connaître sa stratégie en cas de défaillance dans sa flotte mais aussi mettre en place une stratégie pour prévenir en amont les défaillances. En d’autres termes, créer et entretenir un plan de maintenance préventive.

C’est un moyen non intrusif pour obtenir le meilleur de vos conducteurs sans implémenter des comportements qui pourraient augmenter les dommages aux véhicules.

Vous pouvez également améliorer le comportement de vos conducteurs, afin d'éviter les excès de vitesse, freinages brusques, accélérations dangereuses, tout ce qui contribue à l’augmentation des risques de défaillance et l’augmentation des coûts liés au transport.

 

Optimisez la gestion de votre flotte grâce à notre carnet de suivi pour vos véhicules

En savoir plus

Catégories : carnet de suivi, gestion de flotte efficace, accidents routiers du travail, prévention

Les 6 meilleures situations pour former vos conducteurs

redigé par Quentin Chetail le 9 octobre 2018 07:38:00 BST

Les 6 meilleures situations pour former vos conducteurs

Si vous commandez une flotte de véhicule, vous connaissez l’importance de la formation de vos conducteurs pour rendre votre flotte sûre et efficace.

La formation régulière des conducteurs est une promesse de sécurité au sein de votre flotte, vos conducteurs pouvant par exemple devenir plus à même de détecter des problèmes de maintenance. Toutefois, ces sessions de formation peuvent aussi leur permettre d’adopter une attitude de travail plus responsable et plus économe.

 

Toutefois une question se pose : Quel est le meilleur moment pour former vos conducteurs ?

 

D'après un article publié par Fleet News (Fleet News est un site d’information qui s’adresse aux gestionnaires de flottes britanniques), article qui a été préparé en collaboration avec des experts de l’entreprise AA Drivetech (AA Drivetech propose des cours de sensibilisation pour les conducteurs britanniques), il existe 6 situations pendant lesquelles la sensibilisation des conducteurs prend tout son sens :


N°1 - Lors de l’embauche :

La formation des nouveaux employés leur permet de commencer leur contrat avec de bonnes bases, leur communiquant les attentes en matière de conduite. Repousser la formation à plus tard pourrait être interprété comme une forme de critique. Dans certains cas les experts vont plus loin, et conseillent de tester les compétences de conduite des employés potentiels soit pour permettre de déterminer leur embauche ou non, ou alors pour préparer une formation adaptée à ces futurs employés. 

Une formation similaire peut être proposée pour une reprise de travail après des arrêts de travail de longue durée, ou lors d’un changement de poste.

 

N°2 - Après une collision :

Fournir une formation à un conducteur qui a été impliqué dans un accident est bénéfique pour plusieurs raisons : identifier les causes de l’accident pour éviter un accident semblablemais aussi selon les experts, pour préparer le conducteur à reprendre la conduite, si l’expérience vécue a laissé ses marques sur le conducteur accidenté.

 

N°3 - Après l’acquisition de nouveaux véhicules :

Bien qu’il soit facile pour les conducteurs de changer de véhicule, même le plus expérimenté des conducteurs devrait avoir une démonstration. Cette pratique n’est pas très commune dans les entreprises, mais d’après les experts, permettre aux conducteurs de se familiariser avec le véhicule permettrait, au même titre que des formations sur les manœuvres, de réduire les collisions à basse vitesse.


N°4 - Lors de l’utilisation de nouvelles technologies :

Le nombre de véhicules hybrides et électriques est en augmentation sur le réseau routier, ce type de véhicule ne se comporte pas comme ceux plus communs sur nos routes. Il serait donc justifié de permettre aux conducteurs de se familiariser avec ces véhicules pour éviter tout problème lors de leur conduite.


N°5 - Après une évaluation de la conduite :

Des évaluations régulières de la conduite permettent de maintenir un certain niveau de performance au sein de la flotte de véhicule. Ces évaluations permettent de définir une base commune pour tous les conducteurs de la flotte. Pour pouvoir profiter au maximum des contrôles d’aptitude, des objectifs précis sont à définir.


N°6 - Avec un conducteur à risque :

Un conducteur peut être identifié comme à risque pour plusieurs raisons

  • nombreux accidents,
  • ancienneté,
  • retraits de points sur le permis,
  • attitude,
  • ou même l’analyse des données de conduite du conducteur.
Tous ces éléments peuvent faire l’objet de formations ayant pour objectif de corriger ces défauts.

 

Gestion des conducteurs : 4 enjeux auxquels les gestionnaires de flotte sont confrontés

En savoir plus

Catégories : conducteur, formation

Comment la réorganisation de votre flotte va rendre votre flotte plus efficace ?

redigé par Quentin Chetail le 4 octobre 2018 07:56:00 BST

Comment la réorganisation de votre flotte va rendre votre flotte plus efficace ?

La redéfinition d'une stratégie est une action envisagée le plus souvent lors de l'atteinte d'objectifs ou de caps par l'entreprise, un exemple pourrait être le rachat d'une entreprise.
Certaines entreprises s'attachent à leurs vieilles habitudes, mais le fait est que de nos jours elles doivent se donner les moyens de rester compétitives par rapport à leur concurrence, et cela s'applique aussi à leur flotte de véhicules.
La gestion de flotte de véhicules demande une réflexion régulière sur la stratégie adoptée : si la stratégie est de baisser les coûts de fonctionnement de la flotte. Vous devez vous assurer que cette stratégie est efficace, l'adapter si elle ne fonctionne pas, mais aussi l'adapter pour pouvoir répondre aux demandes de vos clients.

 

Dans la suite de cet article nous allons vous présenter quelques avantages apportés par une réflexion sur la façon de gérer votre flotte de véhicules.

 

N°1 Restructuration et redimensionnement de votre flotte :


Vous vous êtes toujours servi du nombre de véhicules que vous pensiez adéquat pour répondre à la demande. Mais avez-vous eu l'occasion d'examiner de plus près la situation, avez-vous eu l'occasion de réfléchir à d'éventuels changements à apporter ? 
L'optimisation de votre flotte ne repose pas seulement dans le nombre de véhicules à disposition mais aussi dans la manière dont ces véhicules sont utilisés. La simple suppression de véhicules ne mène pas systématiquement à des économies. Peut-être devriez-vous vérifier si des changements peuvent être apportés à leur usage, disponibilité, et nombre de conducteur par véhicule. Vous pouvez retrouver plus d'informations dans notre article sur ce sujet.

 

N°2 Vérifiez vos démarches d'acquisition :

Vous payez sûrement à intervalles réguliers un service ou des produits à un prix fixe, un prix défini par un fournisseur. S'il est possible réduire les dépenses en changeant de comportement aussi bien en adoptant une conduite plus économique en carburant qu'en prenant en compte les capacités du véhicule pour éviter une usure prématurée du véhicule, 
Il est aussi possible de faire des économies en vérifiant que le prix que vous payez pour un produit ou un bien correspond bien à la valeur sur le marché. Pour ce faire il convient donc de faire jouer la concurrence pour un bien ou service. L'idée est de vérifier s'il est possible de payer moins cher le même produit ou un meilleur produit correspondant à vos besoins.

 

N°3 Évaluez votre politique de remplacement :

Le remplacement est la dernière étape de la vie d'un véhicule au sein de votre flotte, mais toute la procédure derrière cette action mérite une attention particulière et ne doit pas être décidée à la dernière minute. Il peut en effet être intéressant de définir un plan de remplacement applicable à tous les véhicules au préalable. Ce plan pourrait lister les différentes étapes du processus de remplacement, mais aussi donner une estimation du coût de la procédure.

Qu'importe l'aspect de votre flotte que vous souhaitez revoir, nous vous encourageons à le faire, tout particulièrement si vous n'êtes pas satisfait avec l'état actuel de votre entreprise
Notre solution de gestion de flotte : SynX peut être votre alliée dans cette démarche, en effet si vous avez une vision globale de votre flotte, cela peut vous aider à développer des stratégies efficaces.

Comment la réorganisation de votre flotte va rendre votre flotte plus efficace ?

En savoir plus

Catégories : sous-traitant, fournisseurs, réduction des coûts, optimisation d'une flotte, consommation de carburant, style de conduite

Externalisation : Vous avez choisi votre sous-traitant. Et après ?

redigé par Quentin Chetail le 2 octobre 2018 08:03:00 BST

Externalisation : Vous avez choisi votre sous-traitant. Et après ?

Peu importe le service requis, choisir le sous-traitant parfait n'est pas chose aisée. Ceux responsables de cette tâche au sein d'une flotte, doivent trouver un compromis entre les besoins de la flotte, de l'entreprise et des conducteurs, tout cela à un prix le plus bas possible. Le prix n'est pas le seul facteur à prendre en compte lors de la sélection d'un nouveau sous-traitant, il ne doit pas éclipser les autres facteurs.

Vous venez de choisir votre solution, vous avez réfléchi aux meilleurs choix qui s'offraient à vous, et vous avez choisi l'option qui s'imposait comme LA solution à votre problème, et après ?

Vous pouvez penser qu'une fois votre sous-traitant choisi votre problème aura trouvé sa solution. La sélection du sous-traitant fait partie des premiers pas de votre relation avec ce tiers, dans les faits il vous faudra garder un œil sur vos sous-traitants, réaliser des évaluations à intervalles réguliers pour vérifier qu'ils soient en accord avec vos attentes, vos équipes et le budget de votre entreprise.

Quels sont les ressources dont vous pouvez vous servir pour évaluer le travail et la valeur apportée par vos sous-traitant ? 


  1. Utilisez un système capable de quantifier vos dépenses : 
    Que vous ayez récemment changé de fournisseur ou que vous commenciez une relation commerciale avec un sous-traitant, il est important de pouvoir quantifier la valeur apportée par l'intervention d'un tiers, dans le cas du sous-traitant, il est important de voir comment le véhicule se comporte après l'intervention de ce dernier. Cela permettra de vous aider à estimer la qualité de la prestation.

  2. Gardez une conversation régulière avec votre fournisseur et évaluez le processus entier : 
    En effet il est important de vérifier non seulement la qualité du service fourni, mais aussi la qualité de prestations des divers intervenants amenés à intervenir sur votre flotte de véhicules. 
    Vérifiez aussi que vous êtes satisfait de la qualité de la prestation. Si un problème survient soyez sûr de faire remonter l'information le plus tôt possible. Cela vous permettra aussi de vérifier comment les différents fournisseurs répondent à une même situation.

  3. Émettez des exigences sur les échéances de votre fournisseur : 
    Vérifiez à intervalles réguliers si des améliorations ont été apportées aux services proposés. Vous pouvez même proposer une sorte de test à votre fournisseur pour évaluer les performances de votre fournisseur : par exemple donnez lui deux mois pour atteindre un objectif défini, ce qui permettra pour le sous-traitant de gagner votre confiance dans cette relation.

  4. Demandez leur avis à vos conducteurs :
    Si tout ne se passe pas comme prévu, vous aurez sûrement des signalements de la part de vos conducteurs étant donné qu'ils sont les premiers à faire l'expérience d'un mauvais entretien des véhicules. Ceci-dit même si les interventions se passent comme prévues vous pouvez aussi leur demander leur avis sur les interventions réalisées, ce qui vous permettra d'avoir un avis éclairé sur la qualité des interventions.

Externalisation : vous avez choisi votre sous-traitant. Et après ?

En savoir plus

Catégories : maintenance de flotte, sous-traitant, fournisseurs, Gestion de flotte

La gestion de flotte de A à Z : C pour Conducteurs

redigé par Quentin Chetail le 27 septembre 2018 08:11:00 BST

La gestion de Flotte de A à Z : C pour ConducteurDans notre série alphabétique, il y a un sujet que beaucoup sous-estiment, mais qui s’avère être une pièce importante du fonctionnement de l’entreprise. Dans cette article nous aborderons le sujet des conducteurs, qui sont indispensables au bon fonctionnement de votre flotte de véhicules, même s’il est fort probable que cela soit amené à changer dans un futur proche.

Commençons donc avec le point de vue d’un gestionnaire de flotte, à ses yeux les “conducteurs” ne sont pas seulement des professionnels de la conduite, mais aussi des employés de l’entreprise qui ont besoin d’un véhicule pour effectuer les différentes tâches qui composent leur emploi.
De fait, pour les entreprises disposant d’employés conduisants pour réaliser leur travail, il peut s’avérer difficile de s’assurer que tous les employés soient préparés adéquatement à la conduite. Il peut donc être une bonne idée de vérifier l’expérience de conduite professionnelle, mais aussi personnelle, et ainsi de pouvoir préparer efficacement les conducteurs à la conduite en entreprise.

La préparation des conducteurs commence pendant la phase de recrutement, ce qui permet de vérifier que le conducteur est suffisamment qualifié pour la conduite. La formation du conducteur continue après l’embauche avec des contrôles réguliers visant à rappeler les bases d’une conduite sûre et la bonne utilisation du matériel à disposition dans le véhicule.

La préparation des conducteurs ne s’arrête pas là, en effet les conducteurs doivent être tenu informés vis à vis des procédures de rapports internes et externes. Si des procédures spécifiques sont à appliquer au sein de l’entreprise, les conducteurs doivent être familiarisés à ces démarchesIl est aussi important de rappeler aux conducteurs comment leur conduite sur la route se reflète sur la flotte et l’entrepriseUn style de conduite sûr et économe doit être encouragé et être intégré à un processus de notation des conducteurs, incluant un rapport détaillé et une formation continue, de manière à voir les problèmes réglés et les conducteurs supportés en tant qu’employés.

 

La gestion et la formation des conducteurs faisant partie d’une flotte de véhicules rendent les routes plus sûres et permettent de faire des économies sur les coûts de l’entreprise. Pour mettre ces mesures en pratique l’importance de la communication doit être mis en avant. Si vous attendez rigueur et préparation de la part de vos conducteurs vous devriez donc mettre à disposition les moyens nécessairesLes retours de conducteurs vous permettront d’avoir un indicateur sur le niveau de formation nécessaire.

Toutes les entreprises sont différentes, mais la mise en place de priorités et l’apport de réponses aux besoins des conducteurs sont des étapes nécessaires à une flotte de véhicules accomplie.

New call-to-action

En savoir plus

Catégories : conducteurs, Economies, Véhicules autonomes, Véhicules, consommation de carburant, style de conduite

Découvrez Agiroute, le nouveau partenaire de Transpoco !

redigé par Ceciline Stadelmann le 25 septembre 2018 08:03:00 BST

Logo-agiroute

Transpoco a choisi Agiroute comme partenaire. Agiroute est une société de Sécurité Routière qui sensibilise les entreprises aux risques routiers dans le cadre professionnel mais aussi dans le cadre des trajets entre le domicile des conducteurs et leur travail. L'object d'Agiroute : manager sa flotte automobile dans un objectif de sécurité et de rentabilité

Les risques routiers représentent des obstacles majeurs à la sécurité des conducteurs et à la bonne marche d'une entreprise. Pour les entreprises, plus de 44% des accidents mortels au travail sont liés au risque routier et ils représentent des coûts humains et financiers considérables. 

Pour prévenir les risques, Agiroute propose des formations adaptées aux besoins des entreprises et à leur emploi du temps. Que ce soit des formations d'éco-conduite, de perfectionnement ou encore d'aqua-verglas, Agiroute sensibilise à la réduction des coûts et de la sinistralité. 

Nous nous réjouissons de collaborer avec une entreprise comme Agiroute, qui s'engage afin de prévenir les risques, de rendre nos routes plus sûres et surtout d'aider les conducteurs à travailler en toute sécurité. 

 


 

Agiroute organise avec l'association PSRE un colloque sur la prévention des risques routiers le 2 octobre à Saint-Nazaire en présence notamment de la Préfecture de Loire Atlantique, du Conseil départemental de Loire Atlantique, de la CARSAT et de la CCI Nantes, si vous souhaitez en savoir plus, nous vous invitons à cliquer ICI. 

En savoir plus

Catégories : sécurité au travail, conduite pour les professionnels, sensibilisation

Véhicules autonomes : Qui est responsable en cas d'accident ?

redigé par Quentin Chetail le 20 septembre 2018 10:51:55 BST

Véhicules autonomes : Qui est responsable en cas d'accident ?

Il y a dix ans les premières expériences de Google, suivies par celles de Tesla quelques années plus tard, faisaient voir le jour aux véhicules autonomes.

Depuis, les véhicules autonomes ont très souvent été les vedettes des salons et événements du secteur Automobile.
Il apparaît donc de plus en plus évident que ces véhicules joueront un rôle important, non seulement chez les particuliers, mais aussi dans les flottes de véhicules des professionnels. Les véhicules autonomes offrent de nombreux avantages, en effet ces véhicules seraient en mesure de garantir la sécurité des usagers en éliminant le facteur humain des accidents de la route. Une recherche menée par le Département des Transports des États-Unis, sur la période de 2005 à 2007,  a ainsi démontré que dans 94% des accidents la faute revenait au conducteur du véhicule.

Cette Technologie établit les pré-requis nécessaires à un système routier plus sûr non seulement pour les particuliers, mais aussi les flottes de véhicules. En effet dans leurs recherches sur les véhicules autonomes, les entreprises comme Tesla et Otto ont trouvé un intérêt pour le développement de véhicules de fret autonomes, qui seront utiles aux professionnels.

Pour s’adapter aux avancées apportées par la Technologie, la Loi encadrant les véhicules autonomes sera amenée à changer, ces changements devront répondre à la question de la responsabilité en cas d’un accident.
La loi concernant la responsabilité des véhicules autonomes est en pleine évolution, l’objectif recherché est de réussir à déterminer qui serait responsable en cas d’accident causé par un véhicule autonome sur une personne physique ou sur des biens matériels.


Actuellement, dans la théorie, la responsabilité des véhicules autonomes, est principalement attribuée à la technologie elle-même et non au conducteur du véhicule. Il existe donc un vide juridique en ce qui concerne la Responsabilité en cas d’accident impliquant un véhicule autonome, un vide qui confirme le besoin d’une loi capable de répondre à la mise en place des véhicules autonomes.

Certains scénarios pourraient tenir pour responsable plusieurs acteurs, tous ces acteurs ayant un degré de responsabilité plus ou moins élevé. Parmi ces acteurs se trouveraient les constructeurs de voiture, de composant, de développeur d’IA, et selon le degré d’autonomie du véhicule, le conducteur pourrait être tenu pour responsable.
La réponse à la question “qui est responsable en cas d’accident” dépendra donc des actions enregistrées par le véhicule.

Ce nouveau mode de transport est un premier pas vers un changement de façon de travailler pour les professionnels se servant de flottes. Si la conformité n’est pas un problème pour la plupart des entreprises modernes gérant des véhicules, seuls l’avenir connait le futur des véhicules autonomes.

CTA eBook "Comment prévenir les accidents routiers professionnels ?"

En savoir plus

Catégories : Véhicules autonomes, futur, assurance, responsabilités, facteurs de risque des accidents

La gestion de flotte de A à Z : B pour Bonnes Pratiques

redigé par Quentin Chetail le 18 septembre 2018 10:14:03 BST

régulations à respecter

Nous considérons que les Bonnes Pratiques est assez importante pour figurer dans notre série d’articles intitulé La gestion de flotte de A à ZBien sûr ce raisonnement s’applique à toutes les entreprises, mais nous nous concentrerons principalement sur les activités en rapport avec la gestion de flotte et les véhicules.

Nous employons le terme de bonnes pratiques, mais nous pourrions tout aussi bien employer le terme de Conformité, pour être en conformité toutes les entreprises doivent donc respecter, les règles, les politiques, les usages et les lois.

 

Maintenance de Flotte :
Gardez vos véhicules en état de circuler en toute sécuritéD'après la législation, les entreprises peuvent être tenues pour responsable en cas d’accidents de la route. S’il est démontré que le véhicule de l'entreprise impliqué dans l’accident avait un manque d’entretien, celle-ci peut se voir lourdement sanctionnéeUne bonne pratique peut être établie à base d’entretiens réguliers et de l’établissement d’un carnet de suivi.

 

Heures de conduite :
Il y a des règles établies qui définissent le temps qu’un conducteur peut passer sur la route, ainsi que les temps de pause obligatoires. Les heures de conduites définies par la Loi ne peuvent être dépassées, et le Code de la Route doit être respecté, les entreprises peuvent être tenues pour responsables en cas de manquement d’un de leur employé.

 

Droit du travail :
Toutes les entreprises se doivent de fournir un environnement sûr à leur employés. Par extension cela s’applique aux véhicules d’une Flotte.

En France la Loi permet aux employés se sentant menacés, par un " danger grave et imminent pour sa vie ou sa santé “ leur environnement de travail, d’exercer leur droit de retrait. Il est fondé sur l'article L. 4131-1 du Code du travail pour les salariés et sur l'article 5-6 du décret n°82-453 du 28 mai 1982 pour les fonctionnaires.
Pour exercer son droit de retrait il suffit que le salarié ait pu raisonnablement croire à l’existence d’un danger.
L'exercice du droit de retrait n'entraîne ni sanction, ni retenue sur salaire (contrairement sûr ce point au droit de grève) ; il peut néanmoins faire l'objet d'une retenue sur salaire si le salarié n'a pas un motif raisonnable de penser que la situation présente un danger.

 

Véhicules de fonction :
Si vos conducteurs peuvent se servir de leur véhicule en dehors de leurs horaires de travail pour un usage personnel, il s'agit donc d'un véhicule de fonction, cela implique la tenue d’un carnet de bord consignant le kilométrage et les informations relatives aux déplacements.

Un manquement à cette obligation pourrait entraîner des conséquences financières.

 

Formation des conducteurs :
Il est aussi important pour l’entreprise de s’assurer que les conducteurs employés ont en leur possession les différents permis nécessaires à l’exercice de leur fonction. Il peut aussi être intéressant d’établir une surveillance de leur conduite
 de sorte à prévenir des risques d’une conduite hasardeuse.
Une formation continue devrait aussi leur rappeler l’importance de garder un environnement de travail sécurisé (dans ce cas il s’agit de leur véhicule). 

 Créez votre charte de véhicules et rendez visible vos bonnes pratiques

En savoir plus

Catégories : conformité, gestion de flotte efficace, charte de véhicules

À propos de notre blog

Bienvenue sur notre blog !

Vous trouverez ici nos derniers articles et de nombreux conseils en matière de gestion de flotte : gestion de carburant, sécurité, entretien de vos véhicules et bien plus !

Abonnez-vous gratuitement pour recevoir nos derniers articles et n’hésitez pas à donner votre avis en commentaire !

Abonnez-vous pour recevoir nos derniers articles

Essai gratuit - gestion de flotte

Derniers articles

 

 

  Optimisation de votre flotte - telecharger