New Module

Add content here.

Logiciel d’enregistrement de maintenance : comment aider les conducteurs à faire la transition

redigé par Mathilde Cochin le 17 mai 2018 09:05:00 BST

Maintenance logging software: how to help drivers transition to it

Un logiciel d’enregistrement de maintenance peut vraiment faire la différence au sein de votre flotte. Par exemple, le passage des registres au format papier à des sauvegardes électroniques permet de gagner du temps, réduit les erreurs et accélère le processus de vérification des véhicules. Ce qui permet aux gestionnaires de flotte de la surveiller facilement. Nous sommes pratiquement sûrs que si vous essayez un logiciel de maintenance comme SynX Maintenance, vous ne reviendrez probablement jamais au format papier, aux feuilles de calcul, aux e-mails et même aux impressions de listes de vérifications des véhicules.

Bien que nous comprenons vos raisons d'adopter la technologie qui présente de nombreux avantages, nous savons également que toute votre équipe ne partage pas forcément le même point de vue. Les conducteurs expérimentés, en particulier, pourraient être réticents ou simplement lutter contre, même dans une ère comme la nôtre où la technologie est omniprésente. Alors, comment pouvez-vous aider vos conducteurs à passer à un logiciel d’enregistrement de maintenance ?

Voici quelques suggestions pour faciliter la vie de vos conducteurs :


# 1 - Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt !

Si vous vous lancez le plus tôt possible dans un logiciel d’enregistrement de maintenance, vous bénéficierez non seulement de tous ses avantages, mais également d'un avantage concurrentiel. Ne reportez pas la mise en place de la technologie parce que vous craignez que votre équipe n’accepte pas, mais essayez plutôt d'être un des pionniers. Cela vous permettra de prendre du temps pour vous familiariser avec. Retarder l'adoption d'un système fiable pour l’enregistrement de maintenance pourrait également avoir un impact sur votre conformité, ce que vous ne devriez certainement pas négliger.

# 2 - Concentrez-vous sur les avantages

N'oubliez pas d'inciter vos conducteurs à se pencher sur les avantages du logiciel d’enregistrement de maintenance (et éventuellement à les renforcer). Le traitement d'une application de vérifications des véhicules profite particulièrement aux conducteurs car cela accélère le processus. Les conducteurs passent moins de temps sur ces processus qui impliquent souvent l'achat de listes de vérification papier, parfois à la demande des employés administratifs qui sont souvent occupés. Le nouveau système permettra également d'améliorer la précision des informations enregistrées et les erreurs seront réduites, y compris le type d'erreurs qui surgissent systématiquement avec des listes de vérification manuscrites. Les informations fournies par le conducteur seront plus précises car le téléchargement des images sera une caractéristique clé, de sorte que les conducteurs n'auront pas à passer plus de temps à détailler précisément les défauts détectés (une image vaut mille mots). S'ils sont capables de voir ces types d'avantages et l'impact direct sur leur charge de travail, ils accueilleront plus facilement le changement.

# 3 - Formez bien vos conducteurs

Parfois, les conducteurs peuvent lutter contre le changement parce qu'ils ne savent pas ou ne comprennent pas comment utiliser la technologie. Fournir une formation leur permettrait d'apprendre à utiliser le logiciel d’enregistrement de maintenance pour un bénéfice maximal. Le changement pourrait nécessiter quelques ajustements au début, mais avec votre attitude positive, les conducteurs comprendront à quel point ce système leur facilite la vie.

Logiciel d’enregistrement de maintenance : comment aider les conducteurs à faire la transition

En savoir plus

Catégories : maintenance

Utilisation des ressources d’une flotte : la disponibilité des véhicules est-elle le seul ennemi ?

redigé par Mathilde Cochin le 15 mai 2018 09:03:00 BST

Fleet resources utilization: is vehicle availability the only enemy?

Si nous regardons l'utilisation des véhicules et des ressources d’une flotte, nous remarquons immédiatement que les gestionnaires de flotte cherchent toujours à obtenir de meilleures performances. Il n’est pas rare qu’ils fixent un objectif de 100%, même si cela peut sembler très optimiste.


En effet, cette performance ne peut pas être complètement atteinte. Certains éléments imprévisibles affectent souvent l'utilisation des ressources de la flotte. En effet, les revenus proviennent généralement de la maximisation de l’utilisation des biens.


Selon ce raisonnement, l'utilisation des biens est la clé pour devenir rentable. Plus vous pourrez retirer de vos biens, plus votre flotte et votre entreprise seront rentables. Mais comment est-il possible de passer à côté de notre objectif ? En d'autres termes, quels facteurs peuvent empêcher la maximisation de l'utilisation des ressources d’une flotte ?


# 1 - Disponibilité des véhicules. Cet aspect est souvent mentionné comme le seul responsable d'un taux d'utilisation de la flotte insatisfaisant. L’indisponibilité des véhicules est essentiellement due aux opérations de maintenance ou aux fournisseurs ou calendriers de maintenance non fiables.


# 2 - Maintenance inefficace. Un régime de maintenance inefficace peut dépendre de plusieurs raisons : si la maintenance n'est pas programmée dans les intervalles de temps appropriés, ou retardée, si un entretien régulier n'est pas effectué, s'il n'y a rien pour garantir des inspections quotidiennes, les véhicules sont plus susceptibles de subir des temps d'arrêt. Vous devrez alors tenir compte non seulement du coût du véhicule inutilisé, mais aussi des opportunités commerciales manquées et des frais de maintenance supplémentaires, plus le coût d'un véhicule de remplacement...


# 3 - Indisponibilité du personnel. Si parmi votre personnel il y a des travailleurs inactifs pour cause de maladie ou autre, il y a de fortes chances pour que certains de vos véhicules soient sous-utilisés. Si certains de vos véhicules sont inutilisés, et il se peut que ces derniers ne puissent être conduits que par des employés spécialisés, vous pourriez envisager la location ou d'autres options qui pourraient être plus avantageuses que d'avoir un véhicule sous-utilisé.


# 4 - Un flux de travail peu clair. Si la situation de votre flotte n’est pas clairement présentée, il y a des chances que vos véhicules soient sous-utilisés. Si vous ne disposez pas d'un système capable de vérifier la situation de vos véhicules à tout moment, vous ne profiterez certainement pas pleinement de vos véhicules. Ne pas présenter clairement la situation peut également entraîner moins d’efficacité et gaspiller de l'argent.

Utilisation des ressources d’une flotte : la disponibilité des véhicules est-elle le seul ennemi ?

En savoir plus

Catégories : Ressources de flotte, Disponibilité des véhicules

Choisir les bons fournisseurs pour votre flotte : les aspects à prendre en compte

redigé par Mathilde Cochin le 10 mai 2018 09:02:00 BST

Top view of businessman legs choosing his way

Choisir les bons fournisseurs pour votre flotte peut sembler assez difficile car cela implique un certain nombre de facteurs et d'aspects à considérer avant de prendre une décision. Le prix est très souvent analysé car les entreprises sont constamment incitées à atteindre les meilleures performances au moindre coût. En revanche, le coût ne peut pas être le point de départ pour choisir vos fournisseurs.

Il n'existe pas de formule parfaite pour choisir le bon fournisseur. Par contre, si vous consultez des collègues compétents, gardez à l'esprit votre trajectoire d’entreprise et faites preuve de bon sens, vous avez plus de chances de prendre la bonne décision.

#1 - Pensez aux besoins de votre entreprise. Gardez à l'esprit les attentes de votre entreprise, votre activité principale et ce que vous aimeriez obtenir de votre fournisseur. N'hésitez pas à faire des demandes ad-hoc et à voir comment elles peuvent s'adapter à vos besoins. Si vous obtenez une offre avantageuse en termes de prix mais non compatible avec vos besoins, vous devriez sûrement continuer vos recherches.

#2 - Recherchez la fiabilité. Beaucoup de choses peuvent être apprises, mais la fiabilité n'en fait probablement pas partie. Vous devez tester la fiabilité chez un fournisseur. Par exemple, voyez s'il promet d'être quelqu'un de confiance dès le premier appel ou e-mail ou demandez l’avis d'autres membres de l'équipe qui ont déjà été en contact avec ce type de fournisseur.

#3 - N'oubliez pas de tirer parti de l'expertise du fournisseur. Lorsque vous choisirez vos fournisseurs, n'oubliez pas que ce sont des experts et que leur travail consiste à vous aider. Ne commettez pas l'erreur de ne pas préalablement poser vos questions ou de ne pas mentionner tous les points nécessaires avant de réellement travailler avec des contraintes de temps. Utilisez vos ressources judicieusement.

#4 - Impliquez les parties prenantes dans le processus. Assurez-vous que toutes les personnes potentiellement intéressées par l'acquisition du nouveau service ou du nouveau fournisseur soit impliquées dans le processus de sélection. Elles pourraient fournir des informations utiles ou poser des questions auxquelles vous n'aviez pas pensé.

#5 - Mesurez la performance de vos fournisseurs. Utilisez la technologie et tous les outils disponibles pour évaluer leur performance par rapport aux coûts. Il s'agit d'un processus immédiat, à condition que vous disposiez d'une solution de gestion de flotte et que vous puissiez vous y référer quand vous le souhaitez.

#6 - Analysez votre contrat. Une fois que votre fournisseur est choisi et que vous travaillez ensemble, cela ne signifie pas que vous êtes lié à lui. Gardez cela à l'esprit. De plus, en fonction de la performance de votre fournisseur, vous serez en mesure de modifier le contrat, de formuler des demandes ou de changer de fournisseur.

Choisir les bons fournisseurs pour votre flotte : les aspects à prendre en compte

En savoir plus

Catégories : fournisseurs, flotte de véhicules

Cession et remplacement de votre flotte de véhicules : quelques bonnes pratiques

redigé par Mathilde Cochin le 8 mai 2018 09:04:00 BST

Cession et remplacement de votre flotte de véhicules

La cession et/ou le remplacement de votre flotte de véhicules peuvent être considérés comme la dernière phase du cycle de vie de vos biens. Cette phase n'implique pas nécessairement l'élimination physique des véhicules. Plus souvent, elle intervient lorsqu'un organisme ou une entreprise décide de retirer le véhicule de la flotte à la fin de son contrat (s'il est loué). Il peut aussi être revendu s'il a atteint la fin de sa vie opérationnelle.

Les gestionnaires de flotte doivent généralement créer une politique de désengagement qui détaille le processus. C'est une des première étapes à franchir si vous souhaitez traiter le dispositif de cession dans les délais impartis. Non seulement vous devrez gérer la cession de vos biens, mais aussi leur remplacement. Cela doit être fait dans un délai convenable pour s’assurer que le travail suit son cours et que l'activité ne subit pas de pauses ou de temps d'arrêt pouvant avoir un impact sur les coûts. Si la cession et le remplacement des véhicules ne sont pas planifiés convenablement, les gestionnaires de flotte se sentiront obligés de renouveler les contrats de location même si l'entreprise ne l’a pas anticipé. Ils le feront juste par manque de temps. Cet événement affecte souvent le bénéfice net et, par conséquent, les décisions du gestionnaire de flotte.

En analysant les processus de cession ou de remplacement d’une flotte, nous constatons que l'entreprise doit payer non seulement pour les coûts opérationnels, mais aussi pour le stockage et le maintien en état de marche (elle doit donc être entretenue et sécurisée). Les gestionnaires de flotte doivent s'assurer que le contrôle technique est maintenu afin de maximiser la valeur et l'état du véhicule, qui dans certains cas doit même être certifié par un tiers spécialisé dans ce type de service (en particulier lorsque les véhicules appartiennent à une flotte, mais pas pour les flottes de leasing, qui ont des règles spécifiques pour leur livraison dans l’entreprise une fois le contrat terminé). L'idée est de maximiser l'utilisation du véhicule tout en le gardant en bon état, en planifiant sa revente et en vendant le véhicule au prix le plus élevé. Cela permettra d'investir le revenu dans de nouveaux véhicules ou de financer l'exploitation de la flotte.

Si l’entreprise est également propriétaire du véhicule (c’est-à-dire non loué), il existe différentes méthodes de cession qui peuvent être abordées. Ces méthodes peuvent aller de la vente à des entreprises ou la mise aux enchères à la décomposition du bien pour en faire des pièces de rechange pour la vente ou pour d'autres véhicules de la flotte. Les enchères sont favorisées par plusieurs entreprises. Cette méthode offre la possibilité d'obtenir un prix juste et de gagner du temps sur la publicité, le stockage des véhicules, l'organisation des journées portes ouvertes et la gestion des offres.

Comme la cession/le remplacement est une étape nécessaire du cycle de vie d'un véhicule, il est important pour le bon déroulement du processus que toutes les informations importantes du véhicule soient enregistrées et incluses dans le registre des actifs et la base de données.  Votre logiciel de gestion de flotte peut vous aider dans ce processus. Les données et l'état du véhicule peuvent suggérer qu'il faut envisager sa cession. Or, vous pouvez quand même songer à conserver le véhicule afin de prolonger sa durée de vie ou bien de l'utiliser pour des activités moins exigeantes.

Cession et remplacement de votre flotte de véhicules : quelques bonnes pratiques

En savoir plus

Catégories : flotte de véhicules, cession véhicule

6 façons inhabituelles de faire baisser les coûts d’une flotte

redigé par Mathilde Cochin le 3 mai 2018 09:04:00 BST

6 façons inhabituelles de faire baisser les coûts d’une flotte

Lorsque l'on se penche sur les coûts d’une flotte, une attention particulière doit être portée sur la réduction des coûts. Pour cela, certaines entreprises se concentrent sur la baisse des prix de leurs fournisseurs. D'autres ont déjà compris qu'une bonne maintenance et une sécurité renforcée permettent de réduire les coûts. De plus la télématique peut apporter une aide précieuse en révélant des possibilités de réduction de ces derniers.

Mais même après avoir examiné tous ces éléments, nous pouvons affirmer qu'il existe toujours des moyens pour un gestionnaire de flotte de réaliser des économies. Découvrez-les en lisant la suite de l’article.


# 1 - Réduisez les coûts de votre flotte. Il se peut que vous ayez un accord avec une société de gestion de flotte pour un forfait qui ne sépare pas les coûts de réparation et de main-d'œuvre. De la même manière, vous pourriez avoir un prestataire de services de maintenance et ne pas connaître les différences entre les coûts de main-d'œuvre et les pièces de rechange. Si vous êtes en mesure de répartir les coûts, vous pouvez certainement trouver des possibilités d'économiser de l'argent sur certains de ces éléments.


# 2 - Assurez-vous que vos véhicules sont appropriés. Lorsque vous gérez une flotte, il est très important de choisir le véhicule le plus adapté aux besoins et aux tâches de votre entreprise. Cela sous-entend que vous pouvez utiliser des véhicules de même type et avec les mêmes caractéristiques. Cela devrait jouer en votre faveur car vous pouvez entrer en contact avec les fabricants, faire des achats groupés et bénéficier de remises. Choisir le bon véhicule, c'est aussi économiser sur les pièces et les accessoires inhabituels ou difficilement disponibles (et donc plus chers).


# 3 - Embauchez de meilleurs conducteurs. Avoir de meilleurs véhicules n’est pas forcément avantageux si vous n’avez pas des conducteurs responsables qui les conduisent. Il est essentiel d'améliorer votre processus d'embauche en conservant vos meilleurs éléments et en formant régulièrement vos conducteurs. L'effort et l'investissement seront certainement bénéfiques pour tous les aspects de votre flotte et de votre entreprise.


# 4 - Évitez les voyages non nécessaires. Nous parlons bien sûr de voyages d'affaires, mais aussi de ceux qui sont totalement évitables. Il est aussi obligatoire de s'assurer que tout le monde sait comment et quand utiliser les véhicules. Si vous ne définissez pas de règles, vous ne pouvez pas vous attendre à ce que ce type de trajet soit évité.


# 5 - Analysez tous les aspects régulièrement. Fournisseurs, règles, conformité, ces aspects évoluent rapidement et un examen tardif risque de vous coûter de l'argent si vous n’adoptez pas les mesures les plus appropriées pour votre flotte.


# 6 - Demandez une expertise. Cela n’est pas particulièrement coûteux. Il est judicieux de faire des recherches avant de prendre une décision importante si vous pensez que vous n'avez pas assez d'expérience. Demandez l'intervention d'un expert pourrait vous faire économiser beaucoup.

6 façons inhabituelles de faire baisser les coûts d’une flotte

En savoir plus

Catégories : gestion des coûts

La nouvelle norme WLTP est-elle vraiment plus réaliste que la précédente norme NEDC ?

redigé par Mathilde Cochin le 1 mai 2018 09:02:00 BST

NORME WLTP

Plusieurs pays taxent les véhicules selon la puissance, le prix, le poids, la cylindrée. Mais ils sont de plus en plus à adopter une taxation selon le C02 émis.


Le cycle NEDC (Nouveau cycle européen de conduite), qui est la méthode officielle d'essai des véhicules des 40 dernières années, a souvent été jugé incapable de simuler la conduite réelle car il n'est plus compatible avec les moteurs modernes. Le cycle NEDC servait à mesurer la consommation de carburant, la production de CO2, d'oxydes d'azote, de monoxyde de carbone et d'hydrocarbures non brûlés. Les résultats servaient à déterminer le bonus/malus de chaque véhicule. Mais en réalité, les chiffres obtenus ne reflétaient pas vraiment la consommation réelle.


Une nouvelle norme d’homologation des véhicules neufs, la WLTP (procédure d'essai mondiale harmonisée pour les voitures particulières et véhicules utilitaires légers), est entrée en vigueur le 1er septembre 2017. Elle est considérée comme une méthode d'essai plus rigoureuse et réaliste bien qu'elle ne soit pas toujours conforme à la réalité. En effet, elle comprend un plus grand nombre de situations de conduite (urbaines, banlieue, route principale, autoroute), des distances d'essai plus longues et des conditions d'installation et de mesure plus strictes.


Ce test plus réaliste entraîne une augmentation de la consommation de carburant, ce qui va augmenter les rejets de CO2 et donc le malus écologique. Cette augmentation de CO2, allant de 5 à 30%, peut alors faire basculer certains modèles dans une catégorie fiscale plus sévère. Concrètement, certains véhicules qui bénéficiaient d'un bonus écologique avec la norme NEDC risquent de se retrouver avec un malus. Par exemple, la Volkswagen Up GTi a un cycle NEDC de 110 g CO2/km, alors qu’avec la norme WLTP, il est de 127–129 g CO2/km.


Pour l’instant, nous sommes dans une période de transition. Les véhicules récents ne devront obligatoirement renseigner la norme WLTP qu’à partir de septembre 2018. L’objectif est de n’avoir plus qu’elle en 2019.

La nouvelle norme WLTP est-elle vraiment plus réaliste que la précédente norme NEDC ?

En savoir plus

Catégories : NEDC, WLTP

Pourquoi l'entretien de votre flotte de véhicules devrait être votre objectif principal

redigé par Mathilde Cochin le 26 avril 2018 09:03:00 BST

Pourquoi l'entretien de votre flotte de véhicules devrait être votre objectif principal

Si vous possédez ou utilisez une flotte de véhicules, sa maintenance devrait être l'une des principales priorités : vous devez vous assurer que les véhicules sont toujours en état de marche et qu'ils sont sécurisés pour les conducteurs, les passagers, les autres usagers de la route et les piétons.

Loin de n'être qu'une obligation légale incontournable, particulièrement pour ceux qui ont tendance à pratiquer une maintenance réactive, la maintenance de vos véhicules réduit les risques d'immobilisation imprévue, de saisies ou de retards dus aux contrôles routiers, ce qui peut porter préjudice à votre entreprise.

Quels sont alors les autres avantages commerciaux que vous pouvez retirer de l'entretien régulier de vos véhicules, et pourquoi devrait-il être votre objectif principal ?

1 - Réduction du coût global. Le coût global d’une flotte ne peut diminuer que si vous l’entretenez régulièrement. Les véhicules sont moins susceptibles de souffrir de problèmes et de consommer beaucoup de carburant si vous les entretenez régulièrement.

2 - Réduction des coûts opérationnels. Si moins de véhicules subissent des pannes ou si elles surviennent moins fréquemment, vous réduirez les coûts opérationnels et les coûts de remplacement. Votre entreprise a aussi plus de chances de se développer si votre flotte fonctionne à capacité maximale.

3 - Améliorez-vous en matière de consommation de carburant. Les véhicules en bon état sont généralement plus économes en carburant.

4 - Satisfaction de la clientèle. Des livraisons ponctuelles et constantes ne peuvent être obtenues que si vos véhicules sont correctement entretenus. Ils ont aussi moins de risques d'être sujets à des inspections.

5 - Augmentation de la valeur du véhicule. Bien que la dépréciation soit toujours un facteur, garder vos véhicules en état de marche ne peut que protéger leur intégrité et augmenter leur valeur résiduelle.

6 - La réduction des risques de contrôles routiers. Si vos véhicules sont entretenus régulièrement, les contrôles routiers ne prendront pas autant de temps et vous ne risquerez pas d'être arrêté à cause de non-conformité.

7 - Amélioration de l'environnement de travail. Augmenter la sécurité de vos conducteurs sera toujours considéré comme un avantage et ne peut que les faire se sentir plus en sécurité dans leur travail. De plus, ils sont plus susceptibles d'être en conformité avec la réglementation routière.

Améliorez la maintenance de votre flotte grâce à SynX

En savoir plus

Catégories : maintenance de flotte, entretien de flotte

Comment faire face à la dépréciation d’une flotte de véhicules

redigé par Mathilde Cochin le 24 avril 2018 09:02:00 BST

faire face a la depreciation

En matière de gestion de flotte, la recherche d’efficacité continue et la nécessité de maîtriser les coûts sont une priorité constante. Afin d'optimiser les coûts, tous les facteurs qui en génèrent doivent être correctement évalués. De plus, la dépréciation d’une flotte de véhicules, bien qu'elle ne soit pas considérée comme un coût d'exploitation en soi, a un impact sur le bénéfice net de la flotte et doit être entièrement examinée avant de faire des choix d'achat ou de commercialisation.

Comprendre pleinement ce qu'est une dépréciation peut en effet vous aider à prendre les bonnes décisions. Une définition simple de la dépréciation de véhicules de flotte est la baisse de leur valeur. En d'autres termes, à chaque fois qu'ils sont achetés, ils perdent invariablement de la valeur avec l'utilisation et le temps qui passe. La dépréciation peut également être considérée comme la valeur d'un actif au cours de sa durée de vie, ce qui entraîne la diminution progressive et permanente de la valeur économique du bien. Elle représente aujourd'hui environ 30% du coût total de possession.

Pour une flotte moyenne, la dépréciation est le coût le plus important et la plus grande partie se produit au cours des deux premières années d’utilisation du véhicule. Elle est inévitable mais pas impossible à gérer : bien connaître la dépréciation et appliquer de bonnes stratégies ne la fera pas disparaître mais vous aidera à la gérer. La tendance générale est d’attirer l'attention sur le prix du véhicule, bien que les gestionnaires de flotte devraient également envisager d'autres aspects comme ceux indiqués ci-dessous :

  1. Le coût initial du véhicule. Bien que ce ne soit pas le coût principal, c'est là que commence la dépréciation des véhicules et il n’y a rien que vous puissiez vraiment faire. Cependant, si vous êtes en mesure d'acquérir plus de biens, vous pouvez exercer un effet de levier si vous achetez en grande quantité. Plus vous avez de véhicules, plus vous avez de chances de négocier un prix inférieur. Trouver des véhicules où un prix d'achat bas correspond à une valeur de revente élevée est évidemment une autre option fortement souhaitable, bien que cela ne convienne pas toujours à votre entreprise.
  1. Choisissez des véhicules avec des spécifications pertinentes. Lors de l'achat de véhicules, déterminez les options les plus appropriées pour vos conducteurs, votre flotte et surtout, votre entreprise. Essayez d'éviter les véhicules dont les spécifications ne correspondent pas aux besoins de votre flotte, en particulier ceux qui ont plusieurs options mais une faible valeur de revente. Évaluer les possibilités de location si vous avez besoin de véhicules qui ne correspondent pas exactement aux exigences de votre flotte.
  1. Appliquez une maintenance régulière et préventive. L'entretien de votre flotte de véhicules est certainement un facteur clé en matière de dépréciation. Garder les véhicules en bon état contribue à améliorer la valeur de revente, de plus, les coûts d'entretien commencent à augmenter avec l'âge des véhicules, ces deux aspects doivent donc être gardés à l'esprit. Maintenir les véhicules correctement entretenus grâce à un programme efficace permet de s'assurer que votre véhicule est un produit attrayant.
  1. Le temps est primordial. La mise en service des véhicules au moment le plus avantageux aidera à maximiser la valeur de revente. Achetez autant de véhicules que possible au début de l'année de fabrication en gardant à l'esprit le moment de l'année où vous avez le plus besoin de biens.

Comment faire face à la dépréciation d’une flotte de véhicules

En savoir plus

Catégories : flotte de véhicules, dépréciation

Transpoco atteint l'excellence en matière de sécurité de l'information avec la certification ISO 27001 et la conformité RGPD

redigé par Mathilde Cochin le 19 avril 2018 09:02:00 BST

Transpoco reaches information security excellence with ISO 27001 and GDPR compliance

Alors que la technologie prend de l'ampleur dans nos vies, nous sommes souvent dépendants de fonctionnalités novatrices, de mises à jour automatiques de logiciels et de la facilité d'utilisation. Nous n'arrêtons donc pas de penser aux conséquences pour notre vie privée et notre sécurité. Les données détaillées sur les clients permettent aux entreprises de nous fournir les produits et services que nous attendons, souvent de manière plus pertinentes. Mais lorsque de telles données contiennent des informations personnelles, financières ou médicales, les entreprises ont l'obligation morale et légale de les protéger des atteintes à la vie privée.

Avec l'entrée en vigueur du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) le 25 mai 2018, cette obligation devient urgente. Transpoco, en tant que fournisseur de solutions de gestion de flotte, se concentre davantage sur les véhicules connectés et sur la recherche des technologies FEO. Nous avons déjà franchi le pas vers la mise en place d'un système de gestion de la sécurité informatique en obtenant la certification ISO 27001. Cette certification internationale est conçue pour apporter des garanties de sécurité à l'entreprise concernée et à tous ses clients.

« Les entreprises ne peuvent plus ignorer la sécurité de l'information à l'ère du Big Data et devraient mettre en place des processus pour empêcher l'accès, la corruption, la perte ou le vol de données. Nous le savons grâce à notre grande expérience en matière de données des véhicules. La certification ISO 27001 nous aide à améliorer nos processus et montre notre adhésion à une norme reconnue » affirme Rebeca Luna, responsable de la sécurité de l'information chez Transpoco.

« Nous nous sommes toujours engagé à fournir l'excellence en matière de sécurité de l'information. Devenir certifié ISO 27001, en plus de notre certification ISO 9001, est une étape supplémentaire pour démontrer notre engagement et garantir que l'information est protégée, conformément aux exigences du RGPD » ajoute Mme Luna.

SynX, la solution de gestion de flotte de Transpoco, aide les entreprises dont l'activité dépend de leur flotte de véhicules à accomplir leurs tâches quotidiennes. Comme toute entreprise traitant de larges quantités de données numériques, la certification ISO 27001 est considérée comme une étape logique.

En échange d'accès à la technologie de pointe, trop d'entre nous sont obligés de choisir entre compromettre leur vie privée et maintenir la sécurité de leurs informations. Pour pallier à cette difficulté, le RGPD charge les entreprises de s'assurer que ces données soient sécurisées. Alors que certaines entreprises ne seront pas prêtes lors de l'introduction du RGPD, Transpoco est d'ors et déjà prête et assure la sécurité des informations de ces clients. 

« Je tiens à féliciter sincèrement Transpoco pour sa certification ISO 27001 » a déclaré Geraldine Larkin, directrice générale de la NSAI (l'autorité nationale irlandaise de certification). « Cette norme internationale constitue le cœur des bonnes pratiques pour les entreprises en termes d'actions relatives à la cybersécurité. ».

« Selon les normes internationales, il faut une équipe de personnes dévouées et assidues pour obtenir cette certification et je sais que beaucoup de temps y a été consacré », ajoute Geraldine Larkin.

New call-to-action

En savoir plus

Catégories : RGPD, ISO 27001, sécurité de l'information

Sécurité routière : Les règles à suivre

redigé par Mathilde Cochin le 17 avril 2018 09:03:00 BST

sécurité routière

Concernant le monde professionnel, plus de 50% des décès sont liés à la mortalité routière et 90% des accidents de la route sont directement dus au comportement des conducteurs. Nous allons donc vous présenter 5 règles à suivre afin de vous aider à arriver au “zéro accident”.

        1. Faire de la sécurité une priorité

La mobilité est essentielle à l’activité économique d’une entreprise, ce qui rend le risque routier omniprésent au quotidien. De ce fait, l’employeur a le devoir de prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger au mieux ses salariés. 

        2. Mettre en avant l’exemplarité

Durant leurs missions, les salariés doivent strictement respecter les principes essentiels de la sécurité routière. Il est indispensable de les rappeler régulièrement. L’établissement de ces règles passe avant tout par l’identification des risques liés plus spécifiquement au type d’activité de l’entreprise. Afin qu’il n’y ait aucune transgression, les dirigeants doivent eux aussi montrer un comportement exemplaire sur la route.

        3. Organiser les trajets

Le respect de la durée de travail et des temps de repos est primordial. Il ne faut pas hésiter à modifier l’organisation de la journée de travail pour réduire les risques auxquels les salariés s’exposent sur la route. L’employeur doit aussi s’assurer de l’état de santé des conducteurs et de leur aptitude à la conduite.

        4. Bien équiper les véhicules

L’employeur ayant un devoir de sécurité vis-à-vis de ses employés, il ne peut se permettre de laisser rouler un véhicule mal équipé. Des dispositifs de sécurité, tels que les airbags, les systèmes d’aide au freinage, stationnement, démarrage en côte soulagent le conducteur lors de manœuvres et de phases de conduite complexes.

        5. Surveiller l’entretien des véhicules

L’état d’un véhicule mis à disposition d’un employé doit être irréprochable. Des vérifications régulières et rigoureuses du carnet de suivi du véhicule permet de s’assurer du bon état des véhicules, de repérer les défauts et de programmer les prochaines opérations de maintenance.

Click me

En savoir plus

Catégories : règles de bonne conduite, Sécurité Routière

À propos de notre blog

Bienvenue sur notre blog !

Vous trouverez ici nos derniers articles mais également de nombreux conseils en matière de gestion de flotte, à savoir ; gestion de carburant, sécurité, entretien de vos véhicules et bien plus ! Abonnez-vous gratuitement dès maintenant pour obtenir nos derniers articles et n’hésitez pas à donner votre avis en commentaire !

Abonnez-vous pour recevoir nos derniers articles

Essayez notre calculateur

Derniers articles

 

 

  Optimisation de votre flotte - telecharger