New Module

Add content here.

Conduite de nuit : aider ses conducteurs à être en sécurité

redigé par Ceciline Stadelmann le 12 mars 2019 07:08:00 GMT

Driving at night: help your drivers to stay safe in the dark

Parlons aujourd'hui de travail de nuit qui implique des conducteurs. Lorsque le personnel conduit de nuit, son environnement est plongé dans le noir et cela augmente considérablement le risque d'accidents de la route. 

Si conduire est déjà une activité à risque, la conduite de nuit est encore plus dangereuse car elle augmente le risque de micro-sommeil et de somnolence. Cela n'est pas dû uniquement au fait que le conducteur peut avoir aussi travaillé pendant la journée, c'est aussi parce que le corps ne s'adapte jamais complètement aux schémas nocturnes même avec une bonne dose de sommeil acquise durant la journée. 

Les estimations montrent que conduire pendant la nuit est 3 fois plus dangereux que pendant la journée. Bien que le travail de nuit des conducteurs ne compte que pour 3% de la force de travail, la conduite la nuit ou dans le noir et dangereuse pour tout le monde. En effet, 40% des accidents arrivent la nuit malgré le nombre réduit de conducteurs. 

 

Que peuvent alors faire les conducteurs pour minimiser les risques et effectuer des trajets plus sûrs lors de leur travail de nuit ?

Voici 4 points que vous voudrez partager avec vos équipes :

  1. La journée des uns est la nuit des autres. Si vous travaillez la nuit, pensez à dormir au minimum 8 heures avant de venir travailler. Si vous commencer seulement à travailler de nuit, cela peut prendre du temps pour vous adapter, dormez dans une pièce sombre et à l'écart de toute activité venant d'une autre personne. 
  2. Assurez-vous de voir et d'être vu(e). C'est essentiel, en particulier la nuit. Contrôlez les feux du véhicule pour avoir une visibilité maximale, que vous soyez stationné ou garé sur un parking. N'évitez pas les tests visuels du médecin pour vérifier votre vue. 
  3. Améliorez votre distance de sécurité. Environ 90% de la capacité de réaction d'un conducteur repose sur la vision. La nuit, cette visibilité diminue fortement et il est plus difficile d'apprécier les distances entre les véhicules. Si vous augmentez votre distance de sécurité, vous augmentez le temps pendant lequel vous pouvez réagir en cas d'évènement imprévu. 
  4. Adaptez-vous aux changements météo. La météo hivernale peut réduire davantage la visibilité déjà faible et rendre les choses plus difficiles. Vérifiez que votre véhicule est préparé et que les pneus soient bien gonflés. Le véhicule doit être propre, en particulier le pare-brise, pour assurer une bonne vision. 

 

Conduite de nuit : aider ses conducteurs à être en sécurité

En savoir plus

Catégories : vérifications de son véhicule, conduire dans le cadre du travail, conduite en toute sécurité

Les français et les distractions au volant

redigé par Ceciline Stadelmann le 21 septembre 2017 09:00:00 BST

Les français et les distrations au volant

Les distractions au volant, notamment l’utilisation d’appareils électroniques (comme les smartphones et les tablettes), sont de plus en plus contrôlées. Pourtant, malgré le nombre croissant de contrôles et de sanctions, les chiffres ne sont pas bons. La distraction au volant est une activité très dangereuse qui met à la fois les conducteurs mais aussi tous les autres usagers de la route en danger.

Selon une étude menée par la société Seton, 1 français sur 4 utilise son téléphone quand c’est interdit. Ce sont essentiellement les jeunes qui utilisent leur téléphone portable malgré son interdiction, avec plus de 40% des 18-24 ans et 39% des 25-34 ans. Le plus grave est que sur les personnes interrogées par Seton, 26% des répondants affirment être susceptibles d’ignorer cette interdiction.

Graphique 2.png

Autre danger pour les conducteurs, un tiers des répondants avouent dépasser les limitations de vitesse. C’est l’infraction la plus commune chez les Français. Seton nous explique aussi que les contraventions liées aux excès de vitesse représentent 57% du nombre global d’infractions dans le pays.

Ces habitudes dangereuses peuvent aisément se reproduire si elles ne sont pas détectées et prévenues au sein de l’entreprise. Il y a différents moyens de réduire les risques, notamment en se posant les bonnes questions.


Voici les questions à vous poser pour vous assurer d’une bonne gestion des risques liés aux distractions lors des trajets professionnels dans votre entreprise :


  1. Comment gérez-vous les risques liés aux distractions au volant pour vos conducteurs ?
  2. Avez-vous inclus les distractions au volant comme risques-clés dans votre évaluation des risques ?
  3. Que dit votre système de gestion des risques à propos de la prévention des distractions au volant ?
  4. Que pouvez-vous faire de plus pour empêcher vos employés d’être distraits au volant ?

 

Nous vous conseillons de vous aider de la télématique pour contrôler en temps réel la position des véhicules de votre flotte ainsi que leur vitesse. Vous n’aurez plus besoin de téléphoner à vos conducteurs pour connaître leur position. Notre logiciel SynX vous permet aussi de programmer des alertes en cas de dépassement des limites autorisées. Avec un tel système, vous réduisez les risques et vous pouvez programmer des formations aux conducteurs en fonction de leurs besoins.

 

Besoin de vous assurer d'une bonne gestion des risques au sein de votre flotte ? Lisez notre guide gratuit sur la conduite au travail. Vous préviendrez les accidents !

En savoir plus

Catégories : limitation de vitesse, conduire dans le cadre du travail, téléphone au volant

La sécurité dans la conduite liée au travail

redigé par John Harrington le 26 février 2015 09:00:00 GMT

 D'après l'INRS, en moyenne, les accidents routiers du travail sont au nombre de 20 000 par an. De plus, selon la Sécurité Routière, « en 2010, 17,1 % des conducteurs tués sur les routes (484 parmi les 2 835) l’ont été lors de leur déplacement domicile-travail et 5,1 % (146) lors d’une utilisation professionnelle du véhicule. Ainsi, 15,8 % de la mortalité routière correspond à des conducteurs tués dans le cadre d’accidents du travail au sens large ».

Ces chiffres édifiants forcent une prise de conscience des employeurs et employés qui conduisent dans le cadre du travail, qui doivent faire de la sécurité une priorité.

 

La sécurité dans la conduite liée au travail

 

Que signifie conduire dans le cadre du travail ?

Une personne conduit dans le cadre du travail lorsqu'elle effectue des déplacements professionnels sur des routes publiques dans un véhicule fourni par l'employeur, ou dans son propre véhicule, recevant des indemnités de trajet ou de conduite en contrepartie des distances parcourues. L'employeur a donc la responsabilité de garantir la sécurité de ses employés qui conduisent dans le cadre de leur travail ; il doit définir des politiques et des procédures visant à optimiser la sécurité des travailleurs, qu’ils conduisent un véhicule d'entreprise ou leur propre véhicule.

Il est capital de garder à l'esprit que conduire dans le cadre du travail est une activité à risque, non seulement pour les conducteurs, mais aussi pour les collègues de travail, les piétons et les autres usagers de la route. En tant qu'employeur ou autoentrepreneur, vous avez le devoir de gérer les risques liés à l'utilisation de véhicules par vous-même ou vos employés.

En plus des risques pour les conducteurs et autres usagers de la route, les collisions ou accidents peuvent générer des coûts et impacter négativement l'image de votre entreprise. C’est pourquoi toute entreprise se doit d'adopter une politique de sécurité routière afin de minimiser le danger et réduire ses coûts de fonctionnement. C'est un fait, les entreprises qui réussissent sont celles qui intègrent la sécurité routière à leur politique de qualité.

Si vous désirez établir un code de conduite destiné à vos employés dans le but de réduire les risques, sécuriser leur travail et le rendre plus efficace, vous devrez suivre certaines étapes.

- Élaborez une politique écrite en matière de sécurité, avec des instructions claires et concises pour les conducteurs ou les personnes que vous embauchez. Assurez-vous que vos employés les lisent et les comprennent.
- Assurez-vous que votre parc automobile n'est composé que de véhicules équipés des meilleures caractéristiques de sécurité.
- Définissez des procédures précises pour garantir la bonne maintenance de vos véhicules et vérifiez qu'elles sont appliquées.
- Lorsque vous établissez le planning de travail de vos conducteurs, vérifiez qu'ils disposent d'assez de temps pour les inciter à respecter les limitations de vitesse, et dans la mesure du possible, évitez les heures de pointe. De plus, programmez des périodes de repos pour les conducteurs qui doivent charger et prendre la route.
- Assurez-vous que les conducteurs sont formés à la conduite responsable, planifiez des formations régulières afin de rappeler les acquis, vérifiez toujours leur aptitude à conduire et leur parcours avant l'embauche.
- Instaurez une politique de tolérance zéro concernant la consommation d'alcool et de stupéfiants et assurez-vous que les téléphones mobiles sont utilisés comme il se doit avec le kit mains-libres pendant la conduite.

 Notre carnet de suivi pour que vos conducteurs s'assurent d'être parés à prendre le volant !

En savoir plus

Catégories : politique de sécurité routière, conduire dans le cadre du travail, mortalité routière, accidents routiers du travail, Sécurité Routière

À propos de notre blog

Bienvenue sur notre blog !

Vous trouverez ici nos derniers articles et de nombreux conseils en matière de gestion de flotte : gestion de carburant, sécurité, entretien de vos véhicules et bien plus !

Abonnez-vous gratuitement pour recevoir nos derniers articles et n’hésitez pas à donner votre avis en commentaire !

Abonnez-vous pour recevoir nos derniers articles

Essai gratuit - gestion de flotte

Derniers articles

 

 

  Optimisation de votre flotte - telecharger