New Module

Add content here.

Sécurité de votre flotte : déclarez les accidents évités de justesse !

redigé par Julia Barbier le 31 janvier 2017 10:00:00 GMT

securite-de-votre-flotte-declarez-les-accidents-evites-de-justesse.png 

« A la lecture du titre de cet article vous pourriez également vous demander: qu’est-ce qu’un accident évité de justesse ? Pourquoi faut-il déclarer les accidents évités de justesse ? »

Quand on parle de la sécurité d'une flotte automobile on pense souvent aux conséquences d'un accident, tant matérielles, pour le véhicule endommagé, que corporelles, pour les personnes pouvant être blessées. En réalité, il peut se passer bien plus de choses avant qu'un accident ne se produise : il peut y avoir des failles dans le système de maintenance, un véhicule pourrait être utilisé tout en ayant des défauts n'ayant pas été reportés. Certains d'entre vous n'imaginent peut-être même pas avoir déjà évité un accident de justesse.


Une quasi-collision doit être traitée comme un véritable accident : elle doit être signalée et étudiée correctement.

Les analystes du risque et les agents de la santé et de la sécurité reconnaissent qu'un accident évité de justesse est un incident qui n'est pas survenu, n'ayant infligé aucune blessure ou dégât, mais qui aurait pu se produire. Personne n’est blessé et rien n'est endommagé dans ce scénario, mais l’incident aurait pu être la cause de blessures graves. De plus, après avoir eu la chance d'échapper au danger, les conducteurs ont tendance à sous-estimer l'incident et l'ignorer puisqu’aucun préjudice n'a été subi et que le dénouement de la situation reste positif. Mais en réalité, un accident évité de justesse est dû au facteur chance et c’est pourquoi il doit être traité comme s’il s’agissait d’un véritable accident : il doit être signalé et résolu convenablement.


Il est donc important de signaler les quasi-collisions, c'est un moyen d'aider les gestionnaires de flotte à rendre leur parc automobile plus sûr :

 

  • Chaque accident évité a le potentiel d'être un véritable accident. N'oubliez jamais cela, même si vous avez le sentiment d'avoir échappé à un incident sans aucun dommage, soyez sûrs de le signaler et d'en discuter.

 

  •  Signaler une quasi-collision permet d’éviter que cela ne se produise pour quelqu'un d'autre. Une quasi-collision n'est pas seulement un accident qui ne s'est pas produit, elle peut être le signe qu’une fonction du véhicule ne fonctionne pas correctement ou de façon irrégulière : plus les accidents évités de justesse sont signalés, moins il y a de risques.

 

  • Rendre compte d’un accident évité de justesse et enquêter sur celui-ci  peut permettre de révéler la présence de conditions préexistantes à passer en revue. Il se peut que cet accident qui ne s’est pas produit ne soit que la partie émergée de l'iceberg : avant qu'un problème minime ne devienne bien plus grave, saisissez l'occasion de le résoudre.

 

Notre technologie est d'une grande aide : une fois encore, l'outil SynX, avec ses fonctions de localisation et d’alerte en cas de conduite dangereuse peut vous aider à combler les lacunes entre ce qui est signalé par le conducteur et ce qui se passe réellement sur la route. Rendez votre parc automobile sûr avec SynX !

Optimisez la sécurité de votre flotte avec SynX en prévenant les accidents et ceux évités de justesse: téléchargez notre Ebook pour plus d'informations !

En savoir plus

Catégories : accidents, Sécurité Routière, entretien de flotte, Sécurité

Les risques liés à la somnolence au volant

redigé par John Harrington le 12 février 2015 11:37:00 GMT

 Les dangers de l'alcool au volant sont souvent pointés du doigt. Nombreux sont ceux qui considèrent ce comportement comme antisocial, ignorant les dangers liés à la fatigue au volant.

Ce phénomène est pourtant tout aussi dangereux et augmente significativement le risque d'accident. Selon la Sécurité Routière, « un accident mortel sur trois est dû à l'endormissement au volant sur autoroute. »

Cependant, il n'est pas évident de démontrer l'importance de la fatigue dans les accidents de la route ; contrairement à l'alcootest, il n'existe pas de test objectif permettant d'établir avec exactitude l'incidence de la somnolence au volant. C'est la raison pour laquelle son rôle déterminant dans les accidents est parfois sous-estimé.

 

fatiguevolant

 

De nombreux facteurs peuvent être à l'origine de somnolence au volant :

  • - Défaillance dans la qualité/quantité de sommeil (réveil intempestif, dette de sommeil chronique, ou troubles du sommeil non diagnostiqués) ;
  • - Conduire à une heure habituellement consacrée au sommeil (parallèlement à d'autres facteurs contribuant à la dette de sommeil) ;
  • - Les sédatifs, certains médicaments et l'alcool.

Personne n'est à l'abri de la somnolence au volant, mais certains groupes de population y sont plus sujets que d'autres : les jeunes conducteurs (en raison du manque d'expérience), les travailleurs postés, les transporteurs (qui conduisent généralement de nuit, pour de longs trajets) et les voyageurs d'affaire (souvent sous l'effet du décalage horaire et d'un sommeil de mauvaise qualité).

Par ailleurs, il est difficile pour les conducteurs d'évaluer eux-mêmes leur niveau de fatigue ; ce phénomène augmente d'autant plus sous l'effet de la fatigue. D'une manière général, les conducteurs, notamment les conducteurs professionnels, ont toujours confiance en leur aptitude à conduire même lorsqu'ils sont fatigués.

Toutefois, certains signes ne trompent pas et traduisent de la fatigue :

  • - Baisse de la concentration ;
  • - Difficulté à garder les yeux ouverts ;
  • - Diminution du temps de réaction ;
  • - Rêverie, pensées errantes ;
  • - Bâillements répétés ;
  • - Dévier sur le côté.

Rappelez-vous que lorsque vous ressentez l'un de ces symptômes, il y a de grandes chances pour que votre aptitude à conduire soit déjà altérée.

La fatigue au volant peut avoir des conséquences désastreuses.

Elle réduit les capacités mentales et la prise de décision ; un conducteur fatigué peut faire des micro-siestes sans s'en rendre compte. Même s'il ne dure que quelques secondes, ce sommeil accroît considérablement le risque d'accident. Un conducteur fatigué ne réagit pas face à un accident imminent, c'est la raison pour laquelle la fatigue au volant est si dangereuse.


 Notre carnet de suivi pour que vos conducteurs s'assurent d'être parés à prendre le volant !

En savoir plus

Catégories : accidents, Code de la route, Sécurité Routière, Sécurité, fatigue au volant, conduite, somnolence au volant

3 gestes de premiers secours essentiels à réaliser en cas d'accident

redigé par Mathieu Bertizberea le 29 août 2014 16:30:03 BST

Vous êtes témoin d'un accident : Que faire ? Nous allons vous présenter les 3 gestes de premiers secours essentiels à réaliser lors d'un accident. Les 5 minutes suivant l'accident sont primordiales.

200905090918

Protéger pour éviter le sur-accident signifie observer l’environnement dans lequel se trouve la victime. Le but est de protéger la victime mais également de se protéger. Pour cela il faut :

  1. Allumez vos feux de détresses et garez vous sur une bandes d’arrêt d’urgence.
  2. Équipez-vous d’un gilet jaune afin d’être visible pour les autres voitures.
  3. Vérifiez l’absence de dangers supplémentaires (câbles électriques, les objets ou débris coupants, les objets pouvant tomber)
  4. Protégez la victime de tous les dangers extérieurs. Pour cela, utilisez les triangles de signalisations à placer en amont et à 30M minimum du lieu de l’accident.
  5. Si le danger est contrôlable, coupez le contact du véhicule accidenté, débranchez la batterie pour éviter tout risque d’incendie et mettez le frein à main.
  6. En cas de dangers incontrôlables (explosion, incendies …etc.), dégagez la victime rapidement en la tirant soit par les poignets, soit par les chevilles.

secours

Alertez les secours et donnez-leur un bilan rapide de l’état de la victime de manière courte, claire et précise. Pour analyser l’état de la victime :

  1. Vérifiez si la personne est consciente et établissez son identité.
  2. Vérifiez si la personne répond à des sollicitations simples.
  3. Vérifiez la respiration pour préciser si elle est lente, rapide ou inexistante.
  4. Vérifiez le pouls, s’il n’y a pas de pouls commencez le massage cardiaque.
  5. Vérifiez la présence de sang sur la victime.

120603_232255

Si vous êtes sur une autoroute, appelez directement de la borne d’appel d’urgence afin que les secours puissent géolocaliser précisément votre position. N’oubliez pas de donner la position de l’accident aussi clairement que possible si vous appelez de votre portable ainsi que le nombre de blessés, l’identité des blessés et votre identité.

Gestes de premier secours

  1. En cas d’hémorragie abondante comprimez la plaie.
  2. Si la victime est inconsciente, placez la sur son coté de manière à ce qu’elle n’avale pas sa langue.
  3. Parlez à la victime et couvrez-la.

[hs_action id="2882"]

En savoir plus

Catégories : accidents, Sécurité Routière, gestes de premiers secours, alerter, actualités, protéger, conseils, Sécurité, réflexes, Sécurité, entretien, budget du véhicule

Le selfie devient une distraction au volant

redigé par Camille Riesbeck le 8 août 2014 14:04:06 BST

Tout le monde connait cette nouvelle mode qui consiste à se prendre en photo et à la poster sur les réseaux sociaux. A présent, la mode du selfie n’a plus de limite. De l’équipe d'Allemagne de Football lors de la Coupe du Monde à Barack Obama, en passant par le pape, personne n’échappe à cette nouvelle mode. Bien que cette pratique était jusqu’alors inoffensive, il semble qu’elle ait pris un nouveau tournant.

selfie carting

Un nouveau facteur de distraction au volant : le selfie au volant

En effet, depuis quelques temps la mode du selfie s’est élargie aux transports. Selon une enquête réalisée par Ford, le selfie est devenu un nouveau facteur de distraction au volant. En effet, ¼ des jeunes conducteurs, des 7000 jeunes entre 18 et 24 ans interrogés en Europe, ont déjà fait un selfie en conduisant.

selfie distraction

Quelques chiffres

Toujours selon cette étude, les conducteurs Britanniques sont 33% à se photographier en conduisant, suivis par les Allemands et les Français avec 28%. Les Roumains et les Italiens ne sont pas loin dans le classement avec respectivement 27% et 26% de conducteurs qui se laissent aller au selfie en voiture. Les Espagnols avec 18% et les Belges avec 17% sont les derniers dans le classement.

Et quand la mode n’est pas au selfie, elle est aux réseaux sociaux ou à internet. 35% des Allemands admettent utiliser les réseaux sociaux en conduisant ainsi que 32% des Britanniques, 26% des Belges, 23% des Français, 21% des Italiens et 8% des Espagnols.

internet au volant

Le selfie mauvais pour la santé et mortel

Le selfie réunit le téléphone, les réseaux sociaux et la diminution de l’attention ; 3 facteurs qui font chaque année de nombreux morts sur les routes. Le selfie est un coktail explosif puisqu'il réduit de 14 secondes l’attention portée sur la route et 20 secondes de plus pour poster la fameuse photo selfie sur les réseaux sociaux, soit 34 secondes d’inattention égale à 500 mètre à 100 km/h sans regarder la route. Un risque inutile en sachant qu’un accident est possible à partir de la première seconde d’inattention. Le selfie est devenu plus dangereux que de répondre à un appel ou même de lire un SMS en conduisant.

CONDUITE A RISQUE : illustration

De nouvelles mises en garde

Ford avait déjà lancé, il y a quelques années, son programme Driving Skills For Life pour sensibiliser les jeunes conducteurs à la sécurité au volant dont le but était d’apprendre à reconnaitre les dangers, à contrôler son véhicule, à gérer la vitesse, l'espace et la distraction au volant avec l’aide d’instructeurs compétents. Avec l’arrivée du selfie au volant, l'entreprise Ford a étendu son programme pour y inclure les dangers liés au selfie au volant ainsi que l’impact que peut avoir les téléphones, les réseaux sociaux et internet en voiture. Les experts craignent une augmentation du nombre d'accidents et de décès sur les routes liée à cette pratique.

N'hésitez pas à nous suivre en vous inscrivant à la Newsletter :

[hs_action id="2529"]

En savoir plus

Catégories : accidents, technologies, selfie, distraction, Code de la route, voiture, etude, Sécurité Routière, actualités, chiffre, détour mortel, conduite

Chiffres de la sécurité routière - fiables ?

redigé par Mathilde Paus le 11 février 2014 09:39:52 GMT

La Sécurité routière aura connu quelques ratés en ce début d’année 2014. Mais elle a finalement communiqué les chiffres définitifs du mois de janvier 2014. Et la surprise est de taille!

L'association "40 millions d'automobilistes" assure que la Sécurité routière s'est trompée sur le nombre de tués sur les routes françaises en janvier.

-12 et pas -0,5% ?

Dans un communiqué qui vient de paraître, l'association 40 millions d'automobilistes pointe cependant une erreur qui aurait été commise par la Sécurité routière "dans sa formule mathématique puisque janvier 2013 s'était clôturé sur un bilan de 271 tués sur les routes" et non pas 239 comme indiqué par la Sécurité routière. Résultat, en 2014, le mois de janvier aurait vu la mortalité routière baisser de 12% avec 33 vies épargnées par rapport à 2013 (271 tués en 2013 contre 238 en 2014).

"40 millions d'automobilistes tenait simplement à rétablir la vérité dans les chiffres et rendre aux automobilistes le bénéfice de l'amélioration constante des chiffres", assure l'association.

accident sécurité routière

Des approximations qui ne manqueront pas de donner du grain à moudre aux mauvaises langues, ces dernières voyant avec les statistiques stagnantes ou repartant à la hausse un bon moyen de justifier une politique toujours plus sévère en matière d’automobile. La Sécurité routière, de mèche pour la baisse des limitations de vitesses et l’augmentation du nombre de radars ?

[hs_action id="1746"]

En savoir plus

Catégories : accidents, Code de la route, Sécurité Routière, Géolocalisation article, chiffres, Sécurité, limitations, Géolocalisation de véhicule

À propos de notre blog

Bienvenue sur notre blog !

Vous trouverez ici nos derniers articles et de nombreux conseils en matière de gestion de flotte : gestion de carburant, sécurité, entretien de vos véhicules et bien plus !

Abonnez-vous gratuitement pour recevoir nos derniers articles et n’hésitez pas à donner votre avis en commentaire !

Abonnez-vous pour recevoir nos derniers articles

Essai gratuit - gestion de flotte

Derniers articles

 

 

  Optimisation de votre flotte - telecharger