New Module

Add content here.

Dès le 1er Juillet, le kit mains libres sera interdit

redigé par Camille Riesbeck le 29 juin 2015 10:00:00 BST

 

onTheRoad

 

Nous vous avions prévenu à travers notre article « Le portable est-il l’unique danger au volant ? » (article disponible ICI), suite à une augmentation de la mortalité routière de 3.5% en 2014, le gouvernement a décidé d’interdire l’utilisation d’une oreillette au volant.

Le délégué interministériel de la sécurité routière, Emmanuel Barbe, a déclaré que le décret d’application, visant à interdire l'utilisation d'un kit mains-libres, paraîtra d'ici le 30 Juin et prendra effet immédiatement à partir du 1er Juillet.

Rappel

N’oubliez pas, à partir du 1er Juillet, c'est à dire mercredi, il vous sera interdit de porter une oreillette. Cette interdiction concerne tous les véhicules, de la simple voiture au camion en passant par le vélo, la moto ou encore le scooter.

L’oreillette rassemble tous les appareils, qui pourraient vous déconcentrer sur la route, pouvant se porter à l’oreille et émettant un son, de la musique, une conversation … et cela inclut donc le kit mains libres !

Tout savoir sur l'infraction

Alors que jusqu’à maintenant nous ne connaissions pas le montant de l’amende en cas d’infraction, nous savons à présent qu’en cas de non–respect, l’amende peut s’élever à 135 euros et s'accompagne d'un retrait de 3 points sur le permis.

Attention, les dispositifs intégrés aux casques, ou aux tableaux de bord sont encore autorisés. Cependant, nous vous rappelons tout de même que ces dispositifs restent une source de distraction et sont donc dangereux. Nous vous encourageons donc toujours à la prudence.

Comment diffuser l'information en entreprise ?

Pour les entreprises possédant une flotte ou dépendant de la conduite, nous vous recommandons vivement de rappeler cette mesure à vos conducteurs. Pour cela, nous vous proposons plusieurs solutions :

  1. Organisez une réunion avant le jour-J pour faire le rappel à vos conducteurs ou envoyez un email.
  2. Si vous avez une plateforme d’entreprise vous pouvez aussi l’afficher sur celle-ci.
  3. Intégrez cette mesure dans votre politique de flotte et d’entreprise.
  4. Affichez un rappel dans les lieux souvent fréquentés de votre entreprise comme la cantine ou la cafétéria pour qu’il soit visible par tous.
  5. Affichez un rappel dans les véhicules de flotte.

 

Calculer vos potentielles économies

En savoir plus

Catégories : exception, Code de la route, réglementation, infraction, montant, interdiction, point, kit mains-libres, retrait, amende

5 points (annexes) nécessaires à une politique de flotte

redigé par Camille Riesbeck le 11 mai 2015 10:57:00 BST

Souvenez-vous, dans un ancien article, nous vous avions parlé de l’importance de mettre en place une politique de flotte ainsi que les points essentiels que vous deviez absolument inclure au sein de votre politique. Aujourd’hui nous vous amenons à vous poser des questions essentielles à la performance de votre politique. Nous vous présentons à travers cet article les "5 points supplémentaires d'une politique de flotte". N’hésitez pas à partager avec nous vos idées ou vos suggestions.

 

running

 

1. Politique liée au carburant

Où les conducteurs devraient-ils faire le plein ? Quels moyens de paiement devraient-ils utiliser ? Les entreprises devraient-elles fournir des cartes carburants ? Vos employés connaissent-ils l’utilité de la carte carburant et savent-ils comment l’utiliser ?

La carte carburant peut régler beaucoup de problèmes. En plus de pouvoir obtenir des remises tarifaires, elle vous permet également de garder un œil sur les dépenses. Pour connaître plus en détails les avantages des cartes carburants, nous vous redirigeons vers notre article écrit à cet effet. 

2. L’utilisation de dispositifs électroniques et mobiles

L’utilisation de dispositifs, comme les téléphones portables ou les smartphones, est une source de distraction d'où leur danger au volant. Rappelons que le téléphone multiplie par 3 le risque d’accident corporel. Certaines entreprises, pour limiter les risques d’accidents, ont choisi de faire installer, sur les téléphones de leurs employés, une application permettant de bloquer les appels et programmer des réponses automatiques. Par exemple, l'application prévient automatiquement l’émetteur d'un appel que le destinataire est entrain de conduire et qu’il est dans l’incapacité de prendre l’appel. Sinon vous pouvez également demander à vos employés de mettre sur silencieux leur téléphone quand ils conduisent et faire de la prévention pour les plus obstinés.

3. Infractions

A qui accommode la responsabilité de payer les contraventions ou les frais de parking ? L’entreprise ou les employés ? De quelle manière les infractions sont-elles enregistrées ? Vos conducteurs doivent-ils suivre une formation en cas d’infraction trop fréquente ?

Souvent demander aux employés de faire preuve de vigilance n'est pas suffisant, c'est pour cette raison que vous devez à travers votre politique, non seulement prévenir les conducteurs des dangers au volant mais également prévenir des conséquences en cas d'un nombre élevé d'infractions.

4. Les déplacements à l’étranger

Comment les conducteurs se préparent à un déplacement à l’étranger ? De quels types de documentations s’équipent les conducteurs pour un tel voyage ? Comment se répartissent les charges financières liées à un tel trajet pour, par exemple, le péage ou l’hébergement ? L’entreprise a-t'elle une politique de remboursement des dépenses professionnels des conducteurs ?

5. Les impairs à la conduite

Il est dit que les entreprises devraient mettre en place une politique de tolérance 0 vis-à-vis de l’alcool ou de la drogue au volant. Dans beaucoup d’entreprises, les conducteurs ne sont pas autorisés à prendre de l’alcool avec eux dans les véhicules de flotte. Mais les impairs à la conduite ne concernent pas uniquement l’alcool ou la drogue cela concerne aussi, les médicaments qui altèrent la capacité à conduire. En 2005, les autorités sanitaires ont décidé de mettre en place trois pictogrammes différents selon le niveau d’influence du médicament sur la capacité à conduire. Aujourd’hui, environ un tiers des médicaments commercialisés porte l’un de ces pictogrammes.

 

Concernant la maintenance de votre flotte, nous mettons à votre disposition notre guide GRATUIT pour que la maintenance n'ait plus aucun secret pour vous et que votre flotte soit performante.


New Call-to-action

En savoir plus

Catégories : Code de la route, Géolocalisation, GPS, gestion de flotte, Sécurité, entretien, budget du véhicule

Le téléphone et la sécurité routière : les campagnes

redigé par Camille Riesbeck le 9 mai 2015 11:20:00 BST

Le mois dernier nous vous avions présenté les campagnes chocs de la sécurité routière à travers 4 pays afin de vous sensibiliser à la dangerosité de l’alcool au volant. Aujourd’hui nous revenons vers vous avec les 4 campagnes chocs contre le téléphone au volant.

Lors d’un récent billet, nous vous avions sensibilisé à la distraction au volant. Nous vous avions expliqué que manger ou fumer au volant pouvait faire autant de dégâts que le téléphone au volant.

Cependant, aujourd'hui nous allons nous concentrer sur le téléphone au volant. Petit rappel :

  1. Le portable au volant multiplie par 3 le risque d'accident corporel ;
  2. Il augmente le temps de réaction de 30 à 70 % ;
  3. C'est un danger autant pour le conducteur, pour les passagers et les usagers de la route ;
  4. Le téléphone au volant est une infraction au Code de la Route punis d'un retrait de 3 points et d'une amende de 135 euros (forfaitaire) ;
  5. Le kit mains-libres au volant sera interdit dès le 30 juin 2015.

Les organisations de différents pays impliquées dans la sécurité routière ont promu des campagnes pour mettre en évidence le risque personnel et public de l'utilisation abusive du téléphone portable au volant. Voici les 4 campagnes contre le téléphone au volant plus réalistes les unes que les autres et qui vous donne à réfléchir sur votre comportement au volant :

1. Sécurité routière du gouvernement – France – Au volant, quand vous regardez votre smartphone qui regarde la route ?

Cette campagne de 30 secondes nous montre un père et son fils dans une voiture. Alors que le père est entrain de conduire, le petit garçon sur le siège passager interpelle son père pour que celui-ci regarde son dessin. Le père lui explique qu’il ne peut pas regarder car il doit se concentrer sur la route. Cependant, quand son téléphone sonne, il ne peut s’empêcher de saisir le téléphone pour répondre au message. En ½ seconde, sa voiture percute un véhicule à l’arrêt devant lui. La violence du choc représentait à travers le petit garçon sur le siège passager ne nécessite aucun message supplémentaire.

 
 

2. Sécurité routière d’Irlande (RSA) – Don’t text and drive (Ne textotez pas tout en conduisant)

Cette campagne réalisée par la sécurité routière irlandaise nous montre que regarder son téléphone nous empêche de réaliser ce qui se passe autour de nous. En effet, pendant 1 min 50, on découvre un homme plus préoccupait par les textos qu’il envoie et reçoit que par le monde extérieur. Ainsi, il pousse des personnes, se trompe de direction, renverse des objets, car il ne voit pas ce qu’il se passe autour de lui. En revanche, alors qu’il est sur le point de monter dans sa voiture, on peut le voir entrain d'éteindre son téléphone. Le slogan dit « Cela ne vous tuera pas de l’éteindre ».

 

3. Le département des transports, Royaume-Uni – THINK ! – Don’t use mobile phones while driving (Ne téléphonez pas en conduisant).

Ce spot TV est l’un des plus choquants. En effet, l’écran est séparé en 2. D’une part, un homme entrain de conduire et de l’autre une femme qui est chez elle. La femme décide d’appeler l’homme sur son téléphone portable. Tout en sachant qu’il conduit, les deux personnes entament une conversation qui se termine brutalement puisque l’homme fait un accident. Malgré les appels de la femme, l’homme reste inconscient. Le slogan dit « Vous n’avez pas besoin d’être en voiture pour causer un accident. Pensez-y ».

 

4. La direction générale du transport (DGT) – Espagne – Al volante, el 99% de tu atención no es suficiente (Au volant, 99% de ton attention n’est pas suffisant)

L'Espagne a décidé de jouer sa carte de l'humour noir dans sa campagne contre le téléphone au volant. Cette publicité montre des personnes effectuant un travail à risque et qui, à la moindre petite inattention, peut coûter des vies. Ainsi, on y découvre un chirurgien pendant un opération, un agent de piste entrain de diriger un avion et un barbier entrain de raser un client. Ces 3 personnages sont d’un seul coup déconcentrés par un texto. A la fin on voit un homme faisant un accident de voiture car il voulait regarder son téléphone. Une voix nous dit « Utilisez un équipement qui peut causer des morts demande toute votre concentration. Au volant, 99% de votre attention n’est pas suffisant ».

 

 

 

New Call-to-action

En savoir plus

Catégories : Europe, Code de la route, danger, Sécurité Routière, spot TV, téléphone, choc, campagnes

Le portable est-il l'unique danger au volant ?

redigé par Camille Riesbeck le 27 avril 2015 14:16:00 BST

La distraction au volant est le fait de détourner son attention et peut devenir un danger au volant. La raison pour laquelle il est difficile de combattre la distraction au volant est qu'elle est présente sous toutes les formes (visuelle, auditive, physique) mais surtout car elle est présente dans nos actions les plus banales dont on en ignore la dangerosité. 

phone

La distraction la plus connue

Il est maintenant possible de contacter une personne n’importe où et n’importe quand mais également de surfer sur les médias sociaux. En effet, le téléphone portable a révolutionné les moyens de communication, à tel point qu’il est devenu indispensable.

Cependant, bien que le téléphone portable ait modernisé les moyens de communication, il a également "modernisé" les accidents de la route. En effet, l’usage du téléphone multiplie par 3 le risque d’accident corporel. Téléphoner en conduisant est donc devenu une infraction punie d’une amende de 135 euros ainsi que le retrait de 3 points sur le permis. On pensait régler le problème avec le kit mains-libres mais à la vue des résultats et l'impact qu'il a sur la conduite, la fin du kit mains-libres est imminente.

En raison de l’augmentation de la mortalité routière en 2014 avec une hausse de 3.7% et de 120 décès par rapport à 2013, le Ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve a décidé de mettre en place un plan ambitieux pour combattre la mortalité routière. Dans les 26 mesures prévues, en 22e position on retrouve l’interdiction d’usage des kits mains-libres à partir du 30 juin 2015. Bien que la sanction en cas de non-respect de cette mesure ne soit pas encore déterminée, nous savons que cette interdiction concernera tous les systèmes nécessitant des écouteurs, des oreillettes ou des casques. Seul un système mains-libres intégré au véhicule est autorisé.

Cependant, le téléphone ou l’utilisation du kit mains-libres ne sont pas les seules causes de distraction. On oublie souvent que les habitudes les plus banales sont aussi à l’origine des accidents mortels de la route.

 

Les distractions moins connues mais tout autant dangereuses

Les causes principales des accidents mortels en France proviennent de facteurs comportementaux qui se résument par :

  1. la consommation d’alcool
  2. la consommation de stupéfiants
  3. le non-respect des limitations de vitesse
  4. le non port de la ceinture de sécurité ...etc.

Vient s’ajouter à ces causes déjà bien connues, des distractions dites communes que l’on peut penser anodines mais c'est là que repose toute la dangerosité, comme :

  1. manger ou boire en conduisant
  2. fumer
  3. faire la conversation avec un autre passager
  4. ajuster la climatisation
  5. allumer la radio...etc.

Il n’existe pas de recettes miracles pour éviter ce genre d’accidents. La principale solution est de garder toute son attention sur la route et de ne pas se laisser déconcentrer par des aspects extérieurs.

 

 Notre carnet de suivi pour que vos conducteurs s'assurent d'être parés à prendre le volant !

En savoir plus

Catégories : solutions, contravention, Code de la route, danger, Distraction au volant, Sécurité Routière, infraction, kit mains-libres, téléphone, Sécurité

4 contrôles primordiaux pour sécuriser un chargement

redigé par Camille Riesbeck le 24 avril 2015 16:20:00 BST

En tant que gestionnaire de flotte, vous devez très souvent rappeler l’importance d’une conduite sécuritaire. Un article du Code de la Route précise (article R312-19) « Toutes précautions utiles doivent être prises pour que le chargement d’un véhicule ne puisse être une cause de dommage ou de danger. ». Et oui, une conduite sécuritaire se traduit aussi par sécuriser le chargement.

En tant que professionnel ayant une flotte, vos conducteurs doivent transporter du matériel. Il peut s’agir d’une valise posée sur les sièges arrière d’un véhicule en vue d’un déplacement professionnel, d’un coffre sur le toit ou le transport de matériaux sur une remorque par exemple. En effet, un véhicule qui se déplace subit une certaine force, de même que son chargement. Ces forces sont multipliées lors d’une accélération, d’un freinage ou d’une route déformée. Ainsi, le matériel non sécurisé peut devenir un danger autant pour le conducteur, pour les passagers mais aussi pour les autres usagers de la route.

 

logistic-2

 

Bien sécuriser son chargement est un devoir de prudence et peut devenir une partie du travail du gestionnaire de flotte. Dans un ancien article, nous vous avions donné toutes les contrôles à absolument réaliser pour l’entretien de votre flotte, aujourd’hui nous vous donnons tous les contrôles à absolument réaliser pour sécuriser un chargement.

  1. Choisissez toujours des véhicules adaptés à la charge que vous allez transporter.
  2. Positionnez correctement la charge pour ne pas surcharger les pneus et pensez à régler vos feux.
  3. Attachez les charges afin qu’elles soient retenues en cas de freinage, d’accélération ou virage brusques.
  4. Adaptez votre style de conduite à votre transport, votre conduite doit être appropriée et sécuritaire.
  5. Contrôlez les charges durant le voyage, pour être sûre qu’elles n’ont pas bougé.

 

Il est très important d'informer chaque conducteur de ces contrôles à réaliser pour leur propre sécurité et celle d'autrui. De plus, il ne faut pas sous-estimer une charge, même une charge légère peut faire de nombreux dégâts. Pour plus d'informations liées à la sécurité, n'hésitez pas à lire nos articles sur les risques liés à la somnolence au volant ou encore les 4 bonnes pratiques pour prévenir de agressivité au volant. N'hésitez pas non plus à lire notre dernière ebook gratuit pour savoir comment économiser du carburant en cliquant ci-dessous !


 Notre carnet de suivi pour que vos conducteurs s'assurent d'être parés à prendre le volant !

En savoir plus

Catégories : Code de la route, contrôles, gestion, Sécurité Routière, chargement, conseils, Sécurité, flotte, Sécurité, entretien, budget du véhicule

Le tour d'Europe des spots TV de la sécurité routière

redigé par Camille Riesbeck le 16 avril 2015 14:54:00 BST

Vous l’avez sans doute vu ou lu. Il y a quelques jours, le conseil municipal du Touillon-et-Loutelet a marqué les esprits en faveur de la sécurité routière. En effet, c’est avec beaucoup d’humour et pour la bonne cause, que le conseil municipal a décidé de poser nu caché par une bannière "Merci pour nos enfants" afin d'encourager les usagers de la route à réduire leur vitesse dans le bourg.

Une action qui a été saluée. Pourtant la vitesse n’est pas la seule cause d’accident de la route ; l’alcool est très souvent montré du doigt et critiqué par la Sécurité Routière à travers des spots TV de plus en plus explicites et réalistes. Les campagnes chocs sont présentes partout en Europe. Voici un tour d’Europe des campagnes contre l’alcool au volant :

1 – Sécurité Routière du Gouvernement — France — Alcool au volant "Le choix"

Cette campagne, intitulé "le Choix", met en scène un dîner entre amis. On peut voir sur la table des bouteilles de vins. L’un des invités qui semblent avoir beaucoup bu, décide de partir. C’est alors qu’une voix s’élève pour interroger sous forme de Quizz les autres invités. Cette voix met en lumière le dialogue intérieur ainsi que l’hésitation que nous pouvons avoir, à l’égard d’un ami trop alcoolisé mais qui s’apprête, tout de même, à prendre le volant. Faut-il agir ou non ? La campagne se conclut en montrant la voiture accidentée de cette même personne : quand on tient à quelqu’un, on le retient surtout quand il a perdu sa faculté de discernement à cause de l’alcool.

 

 

 2 – Le département des transports, Royaume- Uni —THINK! Don’t Drink Drive (Réfléchissez! Ne conduisez pas après avoir bu)

Ce mini film commence sur la musique entraînante du hit "Celebration" par Kool & the Gang rythmée par les voix des pompiers, des policiers et des ambulanciers. On y découvre, au fur et à mesure, un accident de voitures pour le moins très réaliste. On assiste ainsi aux horreurs auxquelles les secouristes doivent faire face : une voiture démembrée pour pouvoir sortir un passager coincé à l’intérieur, la réanimation d’une victime, ou l’annonce du décès d’une personne aimée. Cette campagne se conclut par "Réfléchissez ! Ne conduisez pas après avoir bu".

 

 

3 – Sécurité routière d’Irlande (RSA) — Drunken Pedestrian Campaign (la consommation d’alcool chez les piétons)

Cette campagne réalisée par la sécurité routière irlandaise sensibilise les piétons ayant consommé de l’alcool. Ce spot TV Irlandais met en scène un homme, marchant de nuit le long d’une route à forte circulation, pour rejoindre un pub local. Il atteint finalement le pub mais quand il en sort, quelques heures plus tard, il a trop bu et il n’est plus capable de marcher correctement sur le même chemin qu'il a emprunté pour venir. Le message de fin dit "De sortie? Prévoyez un moyen pour rentrer".

 

 

4 – La direction générale du transport (DGT) — Espagne — Al volante, ni una sola gota de alcohol (Au volant, pas une seule goutte d’alcool)

Dans cette publicité, on découvre un homme profitant de sa soirée pour boire quelques verres dans un night-club. Une voix de fond s’adresse aux téléspectateurs :

"Quelques bières et tout change, le monde est tien. Deux verres de vins et tu deviens plus attirant. Un shot et tu deviens la personne que tu aimerais être. Mais quand tu reviens à la réalité, tu dois en payer le prix". Au son de la voix, on peut voir le protagoniste en train de boire, puis prendre sa voiture et faire un accident. Le message final se traduit par "Au volant, pas une seule goutte d’alcool".

 

 

Ces 4 campagnes proviennent de pays différents mais toutes insistent sur l'impact négatif de l'alcool sur la perception de discernement, c'est pour cette raison qu'il ne faut pas prendre le volant. Cependant, l'alcool est une cause d'accident parmi tant d'autres comme les distractions au volant. Comment éviter d'être distrait en voiture ? La réponse dans notre Ebook gratuit en cliquant sur l'image ci-dessous.


 

 Notre carnet de suivi pour que vos conducteurs s'assurent d'être parés à prendre le volant !

En savoir plus

Catégories : Code de la route, alcool, Sécurité Routière, actualités, chocs, vidéos, campagnes

Quatre bonnes pratiques pour prévenir l'agressivité au volant

redigé par John Harrington le 26 mars 2015 09:00:00 GMT

L'agressivité au volant est un comportement dangereux qui peut coûter des vies, mais la plupart du temps, elle ne vous conduira qu'à passer une mauvaise journée.

Apprendre à gérer cette agressivité est tout aussi important que la conduite en soi. Appliquer les quelques conseils suivants devrait vous aider à conduire avec plus de prudence et à garder votre calme au volant.

 

driving-1

 

1 - Se détendre et lâcher prise

Lorsque vous vous sentez tendu au point d'agripper le volant et le serrer entre vos doigts, essayez l'exercice suivant : étirez vos doigts puis repliez-les en inspirant profondément. Les poings serrés envoie à votre cerveau un signal négatif, moteur de colère.

Faites de votre véhicule un endroit paisible. N'écoutez que de la musique relaxante, la musique aux basses lourdes tend à exagérer le sentiment de colère sous-jacent.

 

2 - La règle d'or

Bien que négligée, l'une des meilleures pratiques pour réduire l'agressivité est tout simplement de faire preuve d'amabilité.

Faire preuve d'amabilité ? Vraiment ?

Parfaitement, vous seriez surpris de voir à quel point le simple fait de céder le passage à d'autres conducteurs vous aidera à vous sentir mieux. Il est peut-être encore plus saisissant de voir comment les autres suivront votre exemple si vous faites preuve de considération à leur égard.

Cela vous semble peu réaliste ?

Il est inutile de rappeler que l'hostilité et la colère sont mauvaises pour la santé, en particulier pour votre cœur. Croire que l'amabilité n'existe pas peut vous coûter votre santé. Aussi, la prochaine fois que vous serez sur la route, essayez de faire preuve de courtoisie, vous verrez que vous vous sentirez mieux.

C'est le meilleur moyen de favoriser une conduite prudente.

 

3 – Être prévoyant

Être prévoyant peut permettre de garder son calme plutôt que de céder à une rage incontrôlable.

Lorsque vous avez un rendez-vous, avez-vous tendance à tout remettre au dernier moment et à courir après la montre ? Être prévoyant peut s'appliquer à de nombreux détails comme s'assurer que vous avez suffisamment de liquide lave-glace dans le réservoir. En effet, conduire en regardant au travers d'une vitre sale peut s'avérer extrêmement stressant, notamment lorsque le soleil brille.

Alors, commencez par prévoir, le calme suivra.

 

4 – Ne pas se laisser atteindre

Conduire prudemment implique de ne pas prendre les choses trop à cœur. Qu'un conducteur vous coupe la route ou vous klaxonne ne signifie pas que ses actes sont dirigés contre vous. Du bébé qui pleure à la guêpe volant dans la voiture, les raisons qui peuvent engendrer des comportements dangereux de la part d'autres conducteurs sont multiples.

N'imaginez pas que tout cela est dirigé contre vous. Les autres conducteurs sont loin de faire attention à vous.

 

 Notre carnet de suivi pour que vos conducteurs s'assurent d'être parés à prendre le volant !

 



En savoir plus

Catégories : Code de la route, la conduite prudente, conduire prudemment, Sécurité Routière, agressivité au volant

Conducteurs professionnels et téléphone au volant

redigé par John Harrington le 10 mars 2015 09:00:00 GMT

key

Depuis sa commercialisation auprès du grand public, le téléphone portable a révolutionné notre vie. Utile à tous, et en particulier aux conducteurs, le portable peut vous être d'une aide précieuse lorsque vous conduisez, notamment pour :

- contacter une dépanneuse en cas de panne ;
- appeler les services d'urgence en cas d'accident ;
- prévenir une personne que vous êtes en retard en raison de la météo, des conditions de circulation ou pour toute autre raison.

Cependant, le téléphone mobile a pris beaucoup de place dans notre vie quotidienne, créant une dépendance qui conduit malheureusement à sa mauvaise utilisation au volant. En effet, d'après la Sécurité Routière, « téléphoner au volant multiplie par 3 le risque d'accident ».

Pourtant, le Code de la route précise que : « L’usage d’un téléphone tenu en main par le conducteur d’un véhicule en circulation est interdit » et ajoute que « tout conducteur doit se tenir constamment en état et en position d’exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent ». Conduire avec un téléphone à la main est passible d’une amende forfaitaire de 135 € et d’un retrait de 3 points du permis de conduire.

Bien qu'autorisés, les kits mains-libres constituent néanmoins une source de distraction au volant, qui met en danger le conducteur, les autres usagers de la route et les piétons. Il est de la responsabilité du conducteur de maîtriser son véhicule en toute sécurité ; par conséquent, le meilleur choix reste encore d'éviter d'utiliser tout dispositif mobile au volant.

Dans de nombreux pays, la loi interdit d'envoyer des sms au volant ou de téléphoner sans kit mains-libres. On peut toutefois se demander si, même légale, cette pratique serait bénéfique pour les conducteurs.

En effet, quelle que soit la manière dont on considère le problème, utiliser le téléphone au volant détourne inévitablement l'attention du conducteur et les études à ce sujet tendent à prouver que même l'utilisation de dispositifs mains-libres compromet la sécurité. En outre, mis à part l'impact sur la sécurité, quelles seraient les conséquences si l'un de vos clients apercevait l'un de vos conducteurs en train de téléphoner au volant ? Comment l'image de votre entreprise en serait-elle affectée ?

Les accidents et la sécurité sont un enjeu majeur pour les gestionnaires de flotte, qui doivent minimiser les risques de collision tout en trouvant le moyen de communiquer avec leurs conducteurs afin de savoir précisément où ils se trouvent à tout moment. La géolocalisation de véhicules leur offre la solution : elle permet de suivre l'emplacement d'un conducteur, même en cas d'embouteillage ou d'accident, sans avoir besoin de passer des appels qui pourraient détourner l'attention du conducteur et compromettre sa sécurité.

Au sein de l'entreprise, pour aller plus loin dans la prévention en matière d'utilisation du téléphone mobile, la géolocalisation devrait s'accompagner de la mise en place d'une politique d'utilisation du téléphone afin d'éduquer correctement les conducteurs et de les encourager à minimiser l'utilisation de ces dispositifs et à ne les utiliser qu'à l'arrêt.

 Notre carnet de suivi pour que vos conducteurs s'assurent d'être parés à prendre le volant !
 
 

En savoir plus

Catégories : Code de la route, Distraction au volant, Sécurité Routière, téléphone au volant, Sécurité

Les risques liés à la somnolence au volant

redigé par John Harrington le 12 février 2015 11:37:00 GMT

 Les dangers de l'alcool au volant sont souvent pointés du doigt. Nombreux sont ceux qui considèrent ce comportement comme antisocial, ignorant les dangers liés à la fatigue au volant.

Ce phénomène est pourtant tout aussi dangereux et augmente significativement le risque d'accident. Selon la Sécurité Routière, « un accident mortel sur trois est dû à l'endormissement au volant sur autoroute. »

Cependant, il n'est pas évident de démontrer l'importance de la fatigue dans les accidents de la route ; contrairement à l'alcootest, il n'existe pas de test objectif permettant d'établir avec exactitude l'incidence de la somnolence au volant. C'est la raison pour laquelle son rôle déterminant dans les accidents est parfois sous-estimé.

 

fatiguevolant

 

De nombreux facteurs peuvent être à l'origine de somnolence au volant :

  • - Défaillance dans la qualité/quantité de sommeil (réveil intempestif, dette de sommeil chronique, ou troubles du sommeil non diagnostiqués) ;
  • - Conduire à une heure habituellement consacrée au sommeil (parallèlement à d'autres facteurs contribuant à la dette de sommeil) ;
  • - Les sédatifs, certains médicaments et l'alcool.

Personne n'est à l'abri de la somnolence au volant, mais certains groupes de population y sont plus sujets que d'autres : les jeunes conducteurs (en raison du manque d'expérience), les travailleurs postés, les transporteurs (qui conduisent généralement de nuit, pour de longs trajets) et les voyageurs d'affaire (souvent sous l'effet du décalage horaire et d'un sommeil de mauvaise qualité).

Par ailleurs, il est difficile pour les conducteurs d'évaluer eux-mêmes leur niveau de fatigue ; ce phénomène augmente d'autant plus sous l'effet de la fatigue. D'une manière général, les conducteurs, notamment les conducteurs professionnels, ont toujours confiance en leur aptitude à conduire même lorsqu'ils sont fatigués.

Toutefois, certains signes ne trompent pas et traduisent de la fatigue :

  • - Baisse de la concentration ;
  • - Difficulté à garder les yeux ouverts ;
  • - Diminution du temps de réaction ;
  • - Rêverie, pensées errantes ;
  • - Bâillements répétés ;
  • - Dévier sur le côté.

Rappelez-vous que lorsque vous ressentez l'un de ces symptômes, il y a de grandes chances pour que votre aptitude à conduire soit déjà altérée.

La fatigue au volant peut avoir des conséquences désastreuses.

Elle réduit les capacités mentales et la prise de décision ; un conducteur fatigué peut faire des micro-siestes sans s'en rendre compte. Même s'il ne dure que quelques secondes, ce sommeil accroît considérablement le risque d'accident. Un conducteur fatigué ne réagit pas face à un accident imminent, c'est la raison pour laquelle la fatigue au volant est si dangereuse.


 Notre carnet de suivi pour que vos conducteurs s'assurent d'être parés à prendre le volant !

En savoir plus

Catégories : accidents, Code de la route, Sécurité Routière, Sécurité, fatigue au volant, conduite, somnolence au volant

Sécurité routière : 1,3 millions de tués chaque année

redigé par John Harrington le 27 janvier 2015 09:00:00 GMT

 

church

 

La journée mondiale du souvenir des victimes des accidents de la route a eu lieu le 16 novembre dernier pour commémorer les millions de personnes tuées et blessées sur les routes du monde entier. Cette journée, célébrée chaque année le troisième dimanche de novembre, est aussi l'occasion de souligner le lourd tribut et l'importance des coûts qu’impliquent ces tragédies.

Selon le Rapport de situation sur la sécurité routière dans le monde 2013 publié par l'Organisation Mondiale de la Santé, près de 1,3 millions de personnes décèdent dans des accidents de la route, tandis qu'on dénombre entre vingt et cinquante millions de blessés graves. Le rapport présente d'autres statistiques alarmantes, il informe notamment que les accidents de circulation sont la huitième cause de mortalité dans le monde et la première chez les jeunes de 15 à 29 ans.

Près de 60 % des tués ont entre 15 et 44 ans et pour chaque décès dans un accident de la route, au moins 20 personnes sont blessées. En se basant sur la tendance actuelle, on peut supposer qu'en 2030, les accidents de la route deviendront la cinquième cause de mortalité si des mesures d'urgence ne sont pas adoptées.

Seuls 59 pays, qui ne représentent que 39 % de la population mondiale ont instauré une limitation de vitesse inférieure ou égale à 50 km/h et permettent aux autorités d'abaisser ces limitations. Le nombre total de décès dans des accidents de la route reste extrêmement élevé même si 88 pays ont considérablement réduit le nombre de tués sur les routes.

Les principaux facteurs de risque des accidents de voiture sont les suivants :

• La vitesse ;
• Conduire en état de fatigue, d'ébriété ou sous l'emprise de stupéfiants : selon la Sécurité routière, « l'alcool est responsable d'un accident mortel sur trois ». Par ailleurs, l'étude SAM rapporte que « les conducteurs sous influence du cannabis ont 1,8 fois plus de risques d’être responsables d’un accident mortel que les conducteurs négatifs » ;
• Le mauvais état des infrastructures routières ;
• Le non port de la ceinture de sécurité : la ceinture de sécurité reste le principal moyen de protection en cas d'accident, leur entretien est donc particulièrement important ;
• La non utilisation de systèmes de retenue pour enfants : d’après l'Association Prévention Routière, « plus de 44 % des accidents mortels de la route chez l’enfant se produisent lorsqu’il est passager d'une voiture et 2 enfants sur 3 ne sont pas ou sont mal attachés en voiture » ;
• Le non port du casque pour motocyclistes ;
• L'utilisation du téléphone mobile, incluant les appels et l'envoi de SMS : la Sécurité routière signale que « téléphoner au volant multiplie par 3 le risque d'accident ».

Il est donc indispensable de sensibiliser davantage les conducteurs de tous âges. La journée du souvenir doit être l'occasion de revoir notre comportement au volant et de réfléchir aux actions à mettre en place pour améliorer la sécurité sur la route.

 
  Notre carnet de suivi pour que vos conducteurs s'assurent d'être parés à prendre le volant !
 


En savoir plus

Catégories : Code de la route, Sécurité Routière, Organisation Mondiale de la Santé, facteurs de risque des accidents, Rapport de situation sur la sécurité routière dans, Sécurité

À propos de notre blog

Bienvenue sur notre blog !

Vous trouverez ici nos derniers articles et de nombreux conseils en matière de gestion de flotte : gestion de carburant, sécurité, entretien de vos véhicules et bien plus !

Abonnez-vous gratuitement pour recevoir nos derniers articles et n’hésitez pas à donner votre avis en commentaire !

Abonnez-vous pour recevoir nos derniers articles

Essai gratuit - gestion de flotte

Derniers articles

 

 

  Optimisation de votre flotte - telecharger